Partagez | 
 

 Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]

Aller en bas 




Invité
Invité
MessageSujet: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Sam 24 Sep 2016 - 12:59

Je suis Ingrid Coves. Je suis la meilleure, la plus forte. Croyez vous pouvoir m’arriver à la cheville ? Cela n’arrivera pas, je vous brûlerai avant. Je brûle les gens, je m’enflamme sans réfléchir. C’est ainsi que je vis. Devrais je le regretter ? Devrais je regretter d’avoir eu une vie horrible ? Non, bien sur que non. Le monde est ainsi, et je préfère en vouloir aux autres. C’est beaucoup plus facile que de se remettre en question. C’est ce qui est arrivé aujourd’hui. Je me suis encore enfuie. Cela fait combien de fois maintenant ? Je ne compte plus. Je ne veux pas compter. Alors je suis dehors. Il y a beaucoup de bruit, je n’aime pas le bruit. C’est chiant, et j’ai envie de tout brûler. Brûler ces bars qui croient pouvoir s’amuser alors que je rumine de sombres pensées. Coves va me trouver. Il va me trouver, et me ramener dans cette maison que je ne peux plus supporter. J’ai envie de pleurer.

Pourtant, je ne pleurerai pas non. Cela n’arrivera jamais. Il est hors de question qu’il gagne. Qu’il puisse penser avoir l’ascendant sur moi. Un jour, je le tuerais. Oui, un jour prochain. Je n’aurai plus à être dehors quand il m’agace. Je n’aurai plus a avoir de planning contraignant. Libre. Plus libre que je ne l’ai jamais été.

Oh, une morveuse ? Que fais tu là toi ?

C’est un adulte, il pue l’alcool. Je vais le tuer. Alors j’hurle, et me jette sur lui pour le rouer de coups de poings. Je ne suis pas une gamine, je ne suis pas une enfant. Pour qui il se prend hein, pour qui ? Je met le feu à mon corps, enragée. Je met le feu, alors que le mord. Il hurle, et essaye de se dégager, mais je le tiens, je ne le laisserai pas s’en tirer. Je ne suis qu’une enfant, et pourtant, il est en position de faiblesse. Prit de court par ma réaction, il s’est laissé distancé. C’est une faiblesse que j’ai exploitée. Moi Ingrid, je vais lui faire du mal. Plus de mal qu’on ne lui en aura jamais fait.

Pour qui tu m'prends hein ? Tu veux crever, espèce d’adulte à la con ? Jvais te buter !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 146

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Sam 24 Sep 2016 - 14:44

Les mains dans les poches, Hailee sautillait gaiement dans le rue. La journée avait été assez courte et plutôt sympa au café. Alors, c’était joyeuse qu’elle rentrait chez elle. Pourtant, dans une rue voisine, quelque chose avait attiré son attention. Elle s’était approchée afin de voir d’où provenaient ces cris qui venaient de lui percer un tympan. Plus loin, la scène la laissait pour le moins perplexe. Une enfant était en train de mettre le feu à un homme qui ne semblait même pas avoir tous ses neurones valides. Elle regardait ce qu’il se passait avec un air songeur, haussant un sourcil. L’enfant dont le corps était en feu était en train de mordre et de frapper l’adulte avec des coups violents. L’ironie du monde en une scène. Qu’avait-il bien pu se passer ?

La jeune femme aux cheveux bleus s’approcha de l’enfant et de l’homme. Elle les regardait un moment avec de grands yeux et la tête un peu penchée sur le côté. Puis, elle souleva la gamine par son sac à dos, comme elle aurait soulevé… un sac de pomme de terre. Oui, des patates. Elle comparait cette enfant à des patates. C’était étrange, elle pouvait ressentir toute la colère de cette fillette juste en la regardant. Qu’est-ce qui avait donc pu l’énerver à ce point ? Elle la tenait toujours suspendue dans les airs, assez haut pour qu’elle ne touche pas le sol avec ses pieds. Alors, Hailee regarda l’homme avec son regard le plus méchant qu’elle avait en stock. Déjà bien effrayé par la gamine, il ne se fit pas prier pour prendre ses jambes à son cou.

« Hey, l’enfant. Sont où tes parents là ? Il t’avait emmerdé lui ? »

Hailee était une personne vraiment naturelle, son langage laissait transparaitre ça bien plus que la couleur de ses cheveux. Elle regardait cette fillette comme si elle était… un sac de patate. Non sérieusement, il n’y avait pas mieux !


Je viens t'embêter en #2F8CA4
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Sam 24 Sep 2016 - 17:46

J’ai pas de parents pauvre conne.

Ingrid ne lui avait pas dit qu’à défaut de ne pas en avoir, elle avait un tuteur. Cette fille n’avait pas besoin de savoir. Des cheveux bleus please, rien que ça, ça lui donnait envie de vomir. Mais l’autre la regardais avec un sale regard, et cela lui plaisait. Enfin quelqu’un d'à peu près honnête en ce bas monde. Pas comme cette loque qui lui avait servi de serpillère. Tiens d’ailleurs, il venait de partir, un petit sanglot dans la voix. Alors mon grand, ça fait quoi de se faire rosser par une enfant ? T’as honte, heeeiiiin ? Elle pensait sincèrement qu’il fallait qu’il garde bien ça à l’esprit, ce pauvre con, car le monde est dangereux. Faut pas parler aux inconnus, jamais. Même quand ils semblent avoir douze ans. Alors que l’autre bleuet la tenait à quelques centimètres du sol, tel un chaton même pas sevré, la petite fille haussa un sourcil.

Hoy le canard wc, t'es une adulte ?

Question existentielle, mais oh combien véridique. Si elle était adulte, Ingrid lui ferait du mal. Et si elle était un peu plus jeune, elle lui ferait quand même du mal, mais un peu moins. Cette inconnue, elle était entre deux âge. La petite fille avait du mal à différencier les gosses des indésirables, quand ils étaient entre deux âges. Alors, elle demandait, et selon la réponse, mordait plus ou moins fort. Non, il n’était pas bon d’assumer sa majorité quand la petite peste était dans les parages.

Soulevée par le sac à dos, elle se secoua un peu, pour donner du lest aux lanières de son paquetage. Tombant sur ses deux pieds, elle récupéra d’un geste rageur ses affaires des bras de l’autre baltringue. Personne d’autre qu’elle ne devait toucher à ses affaires. Surtout quand il y avait un certain ours en peluche dedans. Ours en peluche d’ on la tête dépassait de la poche centrale. Une tête oh combien rapiécée, déchirée, puis recousue par des gestes qu’on devinait sans peine amateurs. Le remettant donc sur son dos, elle toisa l’inconnue. La défiant de lui dire autre chose. De la provoquer aussi, car elle semblait bien encline à ça. Faire chier son monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 146

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Sam 24 Sep 2016 - 18:31

Ça… Canard WC ? H-Hein ?!
Hailee était comme… Décontenancée par cette révélation. Elle ressemblait donc à un canard qu’on met dans les waters. Abattue, mais vexée par cette gamine sac de pomme de terre, elle l’avait laissé s’échapper et récupérer ses affaires. Mais Hailee n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Elle regarda la gamine et l’examina sous toutes les coutures.

« Hey, sac de patate, ce n’est pas comme ça qu’on s’adresse aux gens. »

Elle la regardait avec des flammes dans les yeux. C’était comme si elle allait ma dévorer juste du regard. Et puis, elle se décida à répondre à sa question. Merde, j’ai quel âge moi ? Alors, prise au dépourvu, elle avait compté sur ses doigts avant de hausser les épaules.

« J’sais pas j’ai quel âge. Mais c’est nul d’être adulte, alors considérons que j’en suis pas une. »

Elle lui avait tiré la langue et s’était approchée d’elle. C’était une petite naine qui devait avoir à peine plus de dix ans. Un gros sac à patates naines. Voilà ce qu’elle était. Et Hailee était assez puérile pour lui faire part de sa pensée.

« Hey, sac à patates naines, t’as quel âge ? Il t’voulait quoi l’autre naze ? »

Voyant que la gamine refusait de répondre, elle s’était mise accroupi à côté d’elle et lui enfonçait doucement son doigt dans une joue en lui répétant « hey sac à patates naines » sans s’arrêter, jusqu’à l’agacement de la naine. Cette enfant semblait avoir un sérieux trouble du comportement, mais ça ne faisait qu’amuser Hailee. Elle avait toujours rêvé de provoquer les enfants. Et puis, elle pouvait prendre feu, Hailee ne le craignait absolument pas. Elle jouait même avec ! Oui, c’était une gosse. Une gosse de vingt-deux ans. Mais une gosse quand même. Parce qu’il n’y avait pas une once de maturité dans Hailee. Lorsqu’elle en eut marre d’appuyer sur ses joues, elle avait tiré un peu sur ses cheveux.

« Hey, sac à patates naines, tu veux aller manger un gâteau ? »

Et elle lui offrit son sourire le plus magnifique.


Je viens t'embêter en #2F8CA4
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Mer 5 Oct 2016 - 15:18

Elle me gonflait. Putain qu'elle me gonflait. Non seulement elle me pinçais les joues, ce qui fait mal, mais en plus elle avait une putain de voix stridente. Sac a patate ? Naine ? Son destin était tout tracé, aujourd’hui, ce soir, elle allait crever de mes mains. Car moi vous savez, je tape ceux qui ont une voix stridente. Alors, celle la, il était clair que je voulais me la faire. Ouais, je voulais tellement lui casser la gueule que même sa mère ne pourrait pas la reconnaître. Je tape ceux me font mal, je tape ceux qui sont chiants avec moi. Elle, elle avait le combo gagnant. La grognasse s’était donc accroupie pour avoir plus de portée sur mon visage, et au moment ou j’allais lui mordre le doigt, parce que merde, elle se prenait pour qui cette pétasse, hein ? Donc, je disais, au moment ou j’allais lui mordre le doigt, elle a changée de cible, et a commencée à me tirer les cheveux. Me proposant gentiment un gâteau dans le même temps. S’en était trop, j’ai hurlée, et me suis jetée sur elle. Je l’ai renversée, et de toutes mes forces, je lui ai mes doigts dans les yeux.

- J’ai plus d’argent de poche, c’est toi qui paye.


Bah oui quoi merde, c’est vrai que j’avais faim moi. L’autre là, Coves, il me nourrissait même pas correctement. Que des légumes, pua. Sérieusement, il a aucun goût ce type, quand je le vois, j’ai qu’une envie, le tuer. Parce qu’il est juste trop frustrant. Cet abruti décérébré. Mettant un coup de pied dans le dos du canard wc, je l’ai enjoint de se dépêcher. Putain, on allait pas rester ici toute la nuit quand même.

- Ta de la chance de pas être adulte, pauvre conne.

Je suis partit sans l’attendre. L’attendre ? Pourquoi faire ? De toute façon, c’est pas comme si j’avais besoin d’elle. Elle allait juste me suivre, bon chien qu’elle était, et me payer a manger. Parce que c’est ce que font les chiens, non. Ils se font écraser, et reviennent en redemander. J’avais bien besoin d’un esclave tient, je me demandais sincèrement si elle accepterait de le faire pour moi. Surement que non, mais il me fallait le lui demander pour être sûre. Après tout, comme dit si bien mon père, on n’a rien sans rien. Alors, je me suis retournée. En pleine marche rapide, je me suis stoppée pour lui lancer, le plus gentiment possible bien sur.

- Hoy Madame WC, tu veux pas être mon chien ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 146

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Sam 8 Oct 2016 - 16:11

Jetée, renversée, frappée… Etait-ce là une manière de traiter une aussi jolie demoiselle qu’Hailee ? N’importe quelle personne se serait insurgée de ce comportement. Mais ce n’était pas son cas. Elle préférait rendre ça encore mieux, pour rendre les choses encore plus drôles. Elle voulait du gâteau, c’était bien parti. Mais Hailee devait payer sa part. Pourquoi pas, bon. Et encore une fois, elle évoquait l’idée d’être ou ne pas être adulte. Cette gamine devait avoir un sérieux complexe d’infériorité pour être à ce point obsédée !

La naine semblait vouloir être suivie. Comme si Hailee allait se laisser faire bien gentiment. Finalement, cette enfant restait naïve. Ce n’était clairement pas du ressort d’Hailee de se laisser trainer comme un animal. Elle s’était assise par Terre et ne semblait pas avoir très envie de bouger pour le moment. Elle regardait la jeune naine s’éloigner en chantonnant. Lorsqu’elle s’était retournée, elle avait demandé à la jeune bleuette si elle voulait être son chien. Et puis quoi encore ! Hailee lui tira la langue en se levant. Elle attrapa la gamine par le bras et, comme elle se doutait qu’elle n’allait pas se laisser faire, elle lui créa une laisse à l’aide d’un des rubans qu’elle portait aujourd’hui. Fière d’elle, elle traina la gamine sur quelques mètres, jusqu’à ce qu’elle se détache de son emprise.

« Hey, chienne naine, ils font du bon gâteau au chocolat là-bas. Allons-y. »

Ce n’était pas comme si elle lui laissait franchement le choix. Elle l’attrapa par le sac à dos et la traina par terre jusque devant la boutique à la devanture plus que chaleureuse. Hailee avait lâché la jeune naine juste devant le magasin et était entrée sans elle. Si elle voulait du gâteau, elle la suivrait. A travers le carreau, elle lui tira la langue et s’installa à une table. Lorsqu’elle fut servie, elle dégusta chaque bouchée de son gâteau en laissant la demoiselle languir un moment. Alors, tu viens finalement, la naine ?


Je viens t'embêter en #2F8CA4
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Sam 19 Nov 2016 - 9:09



Frappée, blessée, humiliée. J’ai en nage. Elle allait me le payer. Mais pas tout de suite, non, pas tout de suite. Je suis entrée à sa suite dans le magasin. Les poings serrés, des gouttes de feu s’écoulant, comme le sang qu’aurait fait mes ongles s’ils étaient entrés dans ma chair. Je me suis assise à ses côtés. Lui piquant son gâteau alors qu’elle était en train de le manger. Lui volant sa cuillère des mains, avant de déguster la chose. C’était bon. Très bon même. Après une unique bouchée, j’ai posée mon ustensil sur la table, la regardant dans les yeux. La défiant de m’attaquer.

- Je t’aime pas, mais tu vaux déjà mieux que tous ces abrutis décérébrés. Moi, jsuis Ingrid, et toi ?

Ma colère avait disparue. En réalité, elle couvait sagement, prête à exploser au moindre incident. Je la gardais là, convaincue qu’elle n’allait pas tarder à exploser. Après tout, personne n’était assez drôle pour me suivre dans mes jeux. Alors j’ai regardé autours de moi. Rapidement, avant de reposer mes yeux sur elle. Un petit sourire dessiné sur le visage.

- Un jeu me vient en tête. Veux tu participer ? J’attendis qu’elle réponde pour continuer. Comment ferais tu pour faire un maximum de victimes dans cet endroit sans te faire prendre, et sans finir blessée ?

Moi, bien sur, je savais déjà. C’était simple pourtant. Tout à l’heure, dehors, j’avais vu une porte de service, qui menait à l'intérieur. Un coup d’oeil m’avait indiqué qu’il y avait une friteuse non loin du comptoir, mais que personne ne s’en servait. Il n’y avait qu’une personne à la caisse, et deux autres en cuisine. La personne au comptoir étant seule, elle devait également s’occuper du service. Il suffisait donc d’attendre qu’elle se mette à nettoyer notre table - nous étions seules dans la boutique - pour commencer à agir. Dehors, pendant ma bagarre avec le vilain adulte, j’avais vu des produits d'entretiens sur le trottoir. De l’eau de javel, entre autre, et du canard wc. Hors, tout le monde sait que si on combine les deux, ça fait du gaz irritant. Fermer la porte en sortant, et le tour est joué. Après bien sur, reste à ne pas se faire prendre. Mais tout n’est qu’une question de timing.

Je ne lui cachais pas que c’était un test. Une façon pour moi de voir si elle méritait la dénomination tigre. Elle pouvait n’être qu’une idiote, mais dans ce cas, je n’aurais rien à faire avec elle. Elle pourrait encore me ridiculiser, mais dans ce cas, je n'aurais qu’à partir, déçue de m’être fait flouée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 146

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Mar 27 Déc 2016 - 21:29

Elle était entrée et s’était assise en face d’Hailee. Hailee l’avait laissée faire lorsqu’elle lui avait piqué son gâteau et sa cuillère avant de n’en manger qu’une unique bouchée. Dans le fond, elle n’était qu’une enfant gâtée ; à quoi bon s’embêter avec elle ? Pourtant, la situation était amusante pour la demoiselle. Elle qui était aussi bien une enfant qu’une adulte, elle qui savait à la fois se tenir mais surtout faire l’imbécile. Car Hailee n’était pas imbécile. Elle jouait aux imbéciles. Il ne fallait pas croire qu’Hailee avait toujours un air innocent. Ses « oups ~ » ne voulaient pas du tout dire « oups ». Ils désignaient plutôt un « héhé, tu es tombé dans mon piège ». D’ailleurs, c’était de sa faute si… Si maintenant, deux personnes savaient pour eux.

« Je t’aime pas, mais tu vaux déjà mieux que tous ces abrutis décérébrés. Moi, jsuis Ingris, et toi ? »

Et oui, tiens donc, qui es-tu, Hailee ? Une adulte ? Une enfant ? Ou simplement le fruit de l’imagination débordante d’un adolescent blessée ? Hailee afficha un sourire pervers, accompagné d’un regard à la fois vide et éblouissant. On pouvait distinctement voir ses canines. Ces dents si pointues qu’on avait l’impression qu’elle les limait. Hailee aimait mordre. Hailee savait que si elle mordait, elle faisait mal. Hailee n’avait rien d’une personne aussi charmante qu’elle le laissait prétendre. Pourtant, elle continuait de jouer le jeu de la demoiselle gentillette, jusqu’à ce que des personnages comme cette jeune Ingrid viennent titiller son esprit malin.

« Je suis Hailee ! Et j’aime le gâteau au chocolat ! »

Elle avait dit ça d’un ton tellement convaincant, qu’elle-même aurait pu se convaincre d’être une bonne personne. Elle sautillait doucement sur place avec un sourire niais, balançant ses jambes sur sa chaise. Elle observait silencieusement la jeune fille avant de reprendre possession de la cuillère et de son gâteau. Après tout, si Ingrid n’en voulait pas, Hailee n’allait pas le gâcher.

« Un jeu me vient en tête. Veux-tu participer ? »

Intriguée, le regard d’Hailee s’illumina de plus belle. Elle sautillait déjà de joie au fond d’elle. Elle hocha la tête frénétiquement. Ingrid continua.

« Comment ferais-tu pour faire un maximum de victimes dans cet endroit sans te faire prendre, et sans finir blessée ? »

La question n’étonna même pas Hailee. Cette enfant avait réellement un esprit tordu ; c’était follement amusant. Elle sentait son petit cœur battre la chamade dans sa poitrine. Se défouler sur de pauvres innocents n’était pas son genre ; pourtant, cette question n’engageait à rien. Elle y réfléchit un moment, observant ce qui l’entourait. Le sourire sur son visage s’élargissait à vue d’œil tandis que ses yeux scrutaient les moindres détails de cette pièce. Elle savait que cette enfant pouvait la voir ; qu’elle pouvait sentir son plaisir. Elle savait qu’elle n’était pas une enfant normale, elle n’avait bien compris. Lorsqu’Hailee aperçue les appareils ménagers dans la cuisine, ses yeux virèrent au rouge soudainement. Elle se mordillait la lèvre inférieure, de plus en plus fortement. Son esprit se brouillait lentement alors qu’elle élaborait déjà un plan à dévoiler à sa complice du jour. Dans sa poitrine, son cœur était prêt à exploser.

Hailee. HAILEE !

Hailee rouvrit soudainement les yeux ; ou plutôt elle eut l’impression qu’elle venait de les ouvrir. Elle secoua la tête un instant et frotta ses yeux qui venaient de reprendre leur douce couleur bleutée. Son regard se pose sur Ingrid alors qu’elle lui montrait à nouveau ses canines.

« C’est pas difficile. J’ai ça, il suffit de s’en servir. »

Joignant le geste à la parole, elle créa un petit animal de feu. Hailee avait l’habitude de créer des animaux en feu ; pourtant, elle n’avait pas l’habitude de les décapiter de faire « brûler » leur corps comme elle venait de le faire. Face au regard légèrement interrogateur d’Ingrid, elle lui indiqua des yeux le couteau à pain resté sur le comptoir.

« Je suis plus agile qu’on pourrait le penser. »


Je viens t'embêter en #2F8CA4
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Dim 22 Jan 2017 - 18:33

Ingrid se laissa aller contre le dossier de sa chaise. Elle voyait bien le regard malsain de sa comparse, à mesure que ses yeux se posaient sur des outils utilisables pour leur plan machiavélique. Elle sentait son excitation, à mesure que les choses s’ imbriquaient dans son esprit, complétant un projet monstrueusement amusant. Allait t’ elle le lui dire, allait t’elle être à la hauteur ? La petite fille fut rapidement déçue, les yeux de la femme enfant étaient redevenus sérieux, et elle avait beau lui sourire, Ingrid ne ressentait plus cette passion qui les avaient un instant connectées. Ou était t’ elle passé ? Qui l’avait stoppée ? Soudainement, la demoiselle fut intriguée.

- N’importe qui peut se servir de son élément. Mais un couteau, c’est une autre histoire.

Se levant d’un bond, elle alla le chercher. Le déposant à côté du gâteau au chocolat. Bien parallèle à l'assiette. Elle avait été suffisamment rapide, suffisamment silencieuse pour qu’on ne la remarque pas. Si on ajoutait en plus sa petite taille, il n’y aurait eu que les caméras pour réellement la repérer. Comme toujours dans ces moments là, elle entendit un bruissement sur l’autre chaise. Scourgebis, attiré par l’odeur de ce qu’elle allait faire, s’était réveillé. Il n'apparaissait que quand elle s’adressait personnellement à lui, ou quand elle avait besoin de conseils. Personne d’autre qu’elle n’aurait pu le remarquer, mais son ami était d’une excellente humeur après les avoir écoutées.

Hochant la tête à ses paroles, elle se tourna une nouvelle fois vers Hailee. Scourgebis l’aimait bien. Ingrid plissa des yeux, essayant de déterminer ce qui lui plaisait en elle. C’était trop rare pour laisser passer cette opportunité. Reprenant sa peluche sur ses genoux, comme un signe d’appartenance elle la regarda d’un oeil neuf. N’oubliant certainement pas pourquoi elles étaient là en premier lieux. Elle était agile avec un couteau ? Il était temps de le prouver. Tapotant le manche de ses petits doigts, elle adressa un grand sourire à sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 146

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Mer 8 Mar 2017 - 19:50

Hailee, Hailee… Hailee, mais qu’allait-on faire d’elle… Ce regard malsain, ces yeux rouges, cet air assassin sur son visage. Il allait et venait comme un courant d’air. Elle faisait peur à voir, cet aspect sérieux ne lui allait pas au teint. Elle avait suivi la jeune Ingrid du regard. Elle était partie chercher le fameux couteau, là-bas, sur le comptoir. Elle était agile pour une enfant, et sacrément étrange. Une sorte de sadisme dans nom émanait de la demoiselle. On aurait presque dit qu’elle sortait d’un film d’horreur parfois. Elle adressait un tel sourire à la bleuette, que cette dernière n’en revenait pas. Elle n’espérait quand même pas qu’elle allait tuer quelqu’un, si ? Ce n’était pas du tout, mais réellement pas du tout le genre de la maison. Pour autant, elle avait envie de satisfaire –un minimum- les envies de sa camarade du jour.

Hailee saisie le couteau et l’inspecta. Devant. Derrière. Chaque recoin y passait. Au final, ce n’était qu’un couteau à pain. Certes, suffisamment aiguisé pour tuer ; mais pas assez pour démembrer. Elle afficha une moue presque triste. Elle observa un peu ce qu’il se passait autour d’elle. Hormis cette dingue de… quoi… dix ans ? qui la regardait, impatiente qu’elle commette un crime sans nom, rien ne semblait vouloir venir déranger leur tranquillité. Hailee sourit alors à Ingrid. Elle lui offrait encore ce sourire débile et innocent. Elle pointa le couteau sur le gâteau et le découpa en quatre parts égales, sans qu’une seule miette n’en tombe. Fière de son œuvre, elle présenta son assiette à la fillette, tout sourire. Face à son air dépité, Hailee perdit lentement son sourire enfantin pour retrouver un sourire plus sadique, plus profond. Elle lança le couteau. Celui-ci prit son envole, parcouru trois mètres environs et vint se planter dans le mur près du bar, inoccupé. Sur son passage, il avant embarqué un bourdon qui venait de terminer sa vie, planté par un couteau sur un mur.

Hailee se leva de sa place en souriant toujours. Elle avala les dernières gorgées de sa boisson et, sautillant, elle remit ses vêtements en place. Elle prit ses affaires et se dirigea vers la porte.

« Tu viens, sale gosse ? Avant que j’ai envie de te couper les cheveux… Ou bien… »

Son regard se perdit sur la peluche que portait Ingrid. L’espace d’un instant, elle avait eu très, très envie de décapiter cet ours. Et plus elle le regardait, plus elle en avait envie. Plus elle le regardait, plus son regard virait rouge.


Je viens t'embêter en #2F8CA4
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Jeu 9 Mar 2017 - 21:03

Scourgebis dit que si tu essayes de me couper les cheveux, j’aurai le droit de te tuer.

Cette adulte qui n’en était pas une, elle regardait l’ ours d’Ingrid comme une friandise. Cela aurait pu ne pas la déranger, mais l’autre avait un couteau à la main. Couteau que l’enfant lui avait elle même donné. La scène aurait pu être dérangeante, mais la petite était confiante. Haillee était décevante, pas en tous points, mais elle l’avait quand même déçue. Son geste avait été classe, le fait de jeter comme ça un couteau dans une bouteille de bourbon, ce n’était pas donné à tout le monde, mais cela restait une bouteille. Une cible immobile. N’importe qui en aurait attendu plus. Du moins, tous ceux qui auraient été à sa place, avec la même mentalité. Après, elle n’avait pas utilisée son élément, ce qui remontait un peu la note. Un peu beaucoup, mais la demoiselle ne pouvait pas être objective avec la bleue. Trop de sentiments contradictoires entraient en jeu.

Déjà, elle n’était pas un tigre. Ce qui lui enlevait toute crédibilité, et toute prestance. Mais elle était sympa, pour une random. Même le fait qu’elle ait menacée l’ours en peluche, c’était pas mal cool. Si elle le faisait vraiment, la demoiselle essayerait une nouvelle fois de la buter, mais ce n’était que du détail. Alors, pendant qu’elles étaient toutes les deux dans cette ruelle, sans rien autour pour les déranger, elle s’est permise de soupirer. L’ombre d’un lampadaire venaient de bouger. Légèrement, mais assez pour que la vigilante s’en rende compte. Pareil, un rat qui se déplaçait librement, sans son homologue vivant.

T’façon, j’vais me tirer. Je sens déjà les ombres se rapprocher. Il va venir me chercher, et j’veux pas qu’il te voit. C’est pas que tu crains, mais un peu quand même.


S’enfuir de chez Coves impliquait certaines règles. Eviter à tout prix les ombres, et essayer de les semer quand elles s’approchaient trop. Ingrid, longtemps, c’était demandée comment il avait pu faire, mais elle avait trouvée la réponse il y avait environ deux semaines. Elle était allée chercher du fil et du tissu, mais il l’avait suivie. Un moment ou il n’avait pas été vigilant, et Scourgebis l’avait grillée. Depuis lors, elle s'entraînait à les repérer. C’était édifiant, elle ne pouvait pas faire un pas sans être pistée. C’était discret, vraiment fourbe la plupart du temps. Mais parfois, elle pouvait s’échapper quelques heures. Quand bien même il la retrouvait toujours, c’était des heures volées qu’elle ne regrettait jamais.

Au plaisir de jamais te recroiser.

Elle leva la main, et commença à s’éloigner, désireuse de partir. De retrouver la poubelle ou elle s’était abritée avant que l’autre ne vienne la déranger. Cela dit, cette dernière était trop près de la boutique. Trop près de cette adulte qui n’en était pas une. Il fallait faire une retraite anticipée. C’était pas de la fuite non madame, c’était un moyen pour essayer de fuir les ombres un peu plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 146

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   Dim 2 Avr 2017 - 13:13

Une menace d’une peluche, une parole sur les ombres… et c’était tout ? Elle allait la planter là, au milieu d’une rue ? Au final, cela n’étonnait qu’à moitié la jeune Hailee. Sa camarade du jour n’avait rien de sain en elle, ça se sentait. Peut-être qu’elle avait quelques problèmes mentaux… Comment aurait-elle pu le savoir ? Elle ne la connaissait que depuis quelques heures et déjà, elle la savait tordue. Tordue comme elle ? Non, c’était certainement pire encore… Mais, qui était-elle pour juger ? Hailee n’était qu’une création. Un pantin. Certes, elle vivait très bien avec. Mais parfois, elle aurait aimé avoir un corps et une identité propre.

Hailee s’étira en faisant signe de la main à Ingrid et à son étrange peluche. L’idée de pouvoir, un jour, maltraiter l’ours lui trottait toujours dans la tête. Elle savait cependant qu’« il » ne l’aurait pas laissé faire. Il aimait trop les peluches pour la laisser faire du mal à l’une d’entre elle, même la plus étrange qui puisse exister. Alors, la demoiselle à la tignasse bleue ne fit que regarder son étrange nouvelle amie partir, portant ses mains derrière sa tête avant de reprendre son chemin. D’ailleurs, où allait-elle avant tout ça ? Elle n’en avait plus la moindre idée. Mais tout ça lui avait donné quelques idées, quelques croquis lui parcouraient l’esprit. Elle devait mettre ça en œuvre, dessiner, réaliser. Alors elle allait simplement rentrer chez elle et se défouler un peu sur son cahier favoris.

HRP a écrit:
Hm... Désolée pour ce retard de clôture ! J'avoue que je n'avais pas vu la réponse avant la semaine dernière °°


Je viens t'embêter en #2F8CA4
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu sais, toi et moi, nous sommes deux pièces de puzzle tordues. Tordues par la vie. [Hailee et Ingrid]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes tous devenus des fous au service de Dieu ♛ Calixte [VALIDEE]
» Nous sommes sept...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Quartier de Fêtes :: Bar « The Secret »-
Sauter vers:  
Top-Sites