Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maxine Hamilton | 100%Auteur
MessageSujet: Maxine Hamilton | 100%   Jeu 22 Sep 2016 - 2:10



MAXINE HAMILTON (♀)
             


DATE & LIEU DE NAISSANCE :
né(e) le 16/12/1998 à BRIGHTON

NATIONALITÉ :
Britannique

ORIENTATION SEXUELLE :
Bisexuelle

OCCUPATION :
Photographe freelance/Pickpocket si nécessaire

GROUPE :
Amaterasu

PERSONNAGE SUR L'AVATAR :
Robin Soloviev de FISHEYE PLACEBO

Caractère
Attentive, Discrète, Observatrice • Réservée, Solitaire, Bornée • Phobie scolaire • Dissimule en partie son visage et se fait passer pour un garçon parfois • La photographie et observer les lever et coucher de soleil • L’école, être le centre d’attention et la foule  • La photographie • Vivre correctement de sa passion

S'il y a bien une chose que l'on peut dire de Maxine, c'est qu'elle possède une capacité d'attention à toute épreuve, faisant d’elle une élève studieuse depuis bien longtemps. Préférant le plus souvent observer une situation plutôt que d’y participer, elle est assez solitaire et restera le plus souvent à l’écart des foules. On pourrait la croire docile au premier abord, mais il n’en est rien. Lorsqu’elle a une idée en tête, Maxine sait s’y tenir et ne laissera personne l’en dissuader. Depuis qu’elle a arrêté l’école à cause de sa phobie scolaire, il y a deux ans de cela, elle s’est renfermée sur elle-même et est plus réservée que jamais. Sa passion pour la photographie date de cette période. Ses parents lui ont offert son appareil pour l’aider à s’exprimer et le résultat a effectivement été, en parti, au rendez-vous. Max s’accroche à son appareil comme à un ami, ne le quittant que très rarement. Elle a également pris une habitude plutôt peu commune. En effet, lorsqu’elle doit sortir afin de prendre des photos dans un lieu de passage, elle s’habille comme un garçon, allant même jusqu’à se donner une identité masculine si l’occasion devait se présenter. Sous cette panoplie, Maxine se sent protégée, jouant un rôle et ainsi, est plus libre de parler ainsi que lorsqu’elle reste elle-même. La photographie est devenue une part importante de sa vie et elle rêverait maintenant de pouvoir en faire son métier à part entière, pouvant lui permettre de vivre simplement de sa passion. Il n’est pas rare que Maxine s’éclipse tôt le matin ou tard le soir pour se trouver un point d’observation afin de profiter des lever et coucher de soleil, toujours accompagné de son appareil, évidemment.

Physique
Yeux verts • Rousse • 1m70 • 55 kg • Maigre • Se déguise en garçon parfois

A n’en pas douter, Maxine est un joli brin de fille, quoi qu’un peu trop maigre malgré tout... Assez grandes, une silhouette élancée et une longue chevelure rousse, venant, par quelques mèches, dissimuler une paire de grands yeux verts. Elle est une belle jeune fille et pourtant, elle ne se montre que peu sous ce jour. Habituellement habillé de vêtements décontractés et sombres, lorsqu’elle se déguise en garçon afin de passer inaperçu à l’extérieur, elle ajoute à sa tenue une casquette venant couvrir ses cheveux attachés, feignant ainsi une coupe plus masculine et dissimule ses formes sous des bandages soigneusement enroulés autour de sa poitrine. Ainsi déguisée, elle affiche alors un visage plus serein qu’habituellement, jouant son rôle de jeune homme sûr de lui bien plus aisément qu’elle n’accepte sa condition de timide demoiselle.


INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : Les pouvoirs de Max sont une source d’inquiétude pour elle, principalement, car elle ne sait pas encore comment les gérer, ceux-ci se manifestant parfois sans qu’elle ne sache comment ou pourquoi. Lorsque sa magie se déclenche, on remarque un changement de teinte de ses iris. Habituellement vertes, celles-ci arborent alors une palette de couleurs diverses. C’est très peu de temps après ce phénomène qu’elle arrive à manipuler la lumière parvenant jusqu’au creux de ses mains, agissant à la manière d’un prisme et décomposant les couleurs des rayons qui traversent cette zone. Il lui arrive même parfois de réussir, sans trop savoir comment, à les faire se mélanger, à la façon d’une aurore boréale, réchauffant en partie ce qui se trouve à proximité de ces volutes colorées.

• Affinité : Ce n’est ni vraiment de la haine, ni un réel amour que Maxine éprouve pour sa magie. Lorsque son pouvoir se manifeste, elle a l’impression d’être enfin totalement elle-même, mais sa magie se déclenchant sans prévenir, souvent sous le coup d’une émotion, alors Maxine est surtout effrayée par celle-ci, ne sachant pas encore quoi faire pour canaliser ses capacités.

RACONTE NOUS SON HISTOIRE



Deux années plus tôt.

La haine et la violence.

Les phalanges d’un garçon, à peine plus vieux qu’elle, s’écrasaient contre sa joue, marquant quasi-instantanément sa peau. Sa lèvre ouverte saignait lentement. Elle vacillait déjà lorsqu’un autre, alors, poussa son corps, la projetant au sol avec une aisance folle. Le premier revenant vers elle, lui envoyant violemment son pied dans les côtes.

Les rires et les moqueries.

Une jeune fille, plutôt jolie, bien sous tous rapport, approcha de sa camarade au sol, une paire de ciseaux à la main et un sourire aux lèvres. Sous les acclamations et encouragements du reste de leur petit groupe, elle entailla la tenue de sa victime, la lacera longuement, la trouant, la déchirant, prenant un réel plaisir à la transformer en souillon.

Sachant que toute résistance serait vaine, Maxine restait tétanisée, pleurant simplement en silence.

La fin d’année était là, par chance et Maxine n’aurait plus à supporter ces violences quotidiennes. Pourquoi elle ? Pourquoi s’en prennaient-ils toujours à elle, même lorsqu’elle s’efforçait de se faire oublier ?
Elle était douée dans ses études, c’est vrai. Peut-être était-ce de la simple jalousie finalement. Mais Maxine ne comprenait pas malgré tout. Elle pensait alors que, peut être, le problème venait d’elle, s’accablant en silence durant ses longues minutes de tortures. Elle avait passé l’année à longer les murs dans son école, éviter les regards, s’empêcher de répondre aux interrogations des professeurs, puis, petit à petit, avait arrêté de parler, tout simplement cela, même hors des murs de l’établissement.

Elle avait passé cet été là enfermé dans sa chambre, coupée de tous, amis comme ennemis. Même ses parents ne parvenaient plus à lui tirer un seul mot. Des heures entières, des journées complètes, simplement plongeait dans l’obscurité, le jour comme la nuit. Le jour n’existait plus. Les rayons du soleil estival n’avaient que rarement croisé le regard de la jeune fille. Sa chambre était devenue aussi sombre que les pensées qui la hantaient.

Ses parents ne comprenaient pas. Ils ne savaient pas. Elle était parvenue à dissimuler et justifier chaque blessure, chaque coup que lui avaient porté ses tortionnaires.

La rentrée approchait. Le temps avait filé à une vitesse folle, ne laissant plus d’autre choix à sa famille que de la sortir de son antre. Mais Maxine ne voulait plus. Elle ne pouvait simplement plus. Chaque tentative de leurs parts se soldait par des pleurs et des crises de paniques incontrôlables.
Rapidement, la seule solution envisageable devint alors les cours à domiciles. Même si cette idée ne plaisait pas à ses parents, c’était la seule option possible, l’abandon pur et simple de ses études étant hors de question, elle qui était promise à un avenir brillant.


_________________________________________


Plusieurs mois s’étaient écoulés depuis la rentrée de l’année scolaire que Maxine passait pour la première fois hors du système. Plusieurs mois déjà qu’elle suivait la cours d’Andrew, un étudiant en psychologie qui prenait sur son temps libre pour donner des cours particuliers afin de financer ses dernières années de facultés.

Leur travail n’avait pas été simple au début, Max ne parlant pas le moindre mot. Le jeune homme avait eut quelques difficultés à l’amadouer, mais ses notions de psychologie, par chance, l’avaient aidé à passer par des moyens détournés pour capter l’attention de la demoiselle. La solution qui avait le mieux réussi avec elle avait été le théâtre. Le jour où Andrew apporta une flopée de costume chez les Hamilton, ceux qui l'employaient se demandaient bien à quel énergumène il avait confié leur fille. Et puis très vite, Maxine se prit au jeu, se déguisant et, lentement, parlant quelques mots, de courtes phrases. L’étudiant avait enfin un moyen de communiquer avec elle et pouvait réellement s’atteler à son éducation. Il se rendit alors très vite compte des capacités de Maxine, préférant finalement concentrer ses efforts à ce qu’elle retrouve une élocution correcte plutôt que sur un apprentissage plus traditionnel. Il souhaitait également en profiter pour comprendre ce qui avait causé ce mutisme chez elle. Il n’en parlait évidemment pas aux parents de Maxine, sachant qu’ils refuseraient de mettre de côté l’éducation de leur enfant. Petit à petit, elle reparlait alors, étonnant chaque jour un peu plus son entourage.

Au fil des leçons de théâtre, Andrew s’appuyait sur des rôles et des scènes pour permettre à Maxine d’exprimer ce qui la rongeait. Elle avait ainsi appris à s’oublier dans ces personnages, faisant plus aisément parler un autre qu’elle pour raconter les violences qu’elle avait subies.

Puis un jour, tout s’arrêta.

Ce jour-là, le père de Maxine rentra plus tôt, à l’heure de l’un des fameux courts d’Andrew. Ce jour-là, il remarqua que les leçons du jeune étudiant étaient bien loin de l'arithmétique et de l’histoire. Ce jour-là, son père arracha de la vie de Maxine la seule personne au monde qui semblait enfin la comprendre et surtout, l’écouter.


_________________________________________


La plage était déserte, la ville dormait encore et l’obscurité enveloppait Brighton.
Maxine était assise sur le sable, non loin de la jetée, observant inlassablement l’horizon. C’était devenu un rituel pour la jeune fille. Chaque matin, elle venait ici, profitant de chaque seconde que prenait le soleil à se lever. De la même façon, chaque soir, elle se rendait sur le toit d’un immeuble abandonné pour y admirer, soir après soir, les coucher de soleil.
Cet immeuble, d’ailleurs, était son nouveau lieu de vie. Elle l’avait trouvé par hasard un jour où elle vagabondait loin de son quartier natal, loin de sa famille qu’elle ne supportait plus. Puis un soir, elle ne rentra pas, ayant emporté avec elle le strict minimum. Quelques vêtements, un peu d’argent et son ami, son appareil photo, le cadeau que ses parents lui avaient fait pour atténuer sa tristesse. La seule chose qui parvenait encore à lui faire éprouver un semblant de joie. Elle aimait prendre en photo les gens, les paysages, toutes sortes de détails insignifiants.
Depuis peu, elle avait même réussi à trouver grâce à lui un moyen de gagner un peu d’argent en vendant ses clichés à toutes sortes de journaux. Mais ses parents la cherchaient, évidemment. C’est pourquoi Maxine avait repris cette habitude de se déguiser en un autre, en un jeune homme. Ses cheveux attachés, dissimulés sous une casquette de tissus écossais, plaquant ses formes à l’aide de bandages, elle se faisait appeler par toutes sortes de prénoms masculins. Là où tous recherchaient une jeune fille timide et angoissée, elle ne paraissait alors plus que comme un jeune homme sûr de lui et joyeux. Ce rôle lui plaisait, elle aimait sortir ainsi, dissimulé derrière cette fausse représentation d’elle-même.
Elle ne savait pas combien de temps cela durerait, mais elle avait appris à aimer cette solitude, trouvant divers moyens, plus ou moins légaux, d’obtenir de quoi survivre.

Mais, au milieu de cette nouvelle situation, une autre nouveauté avait effrayé Maxine depuis plusieurs semaines. Lorsque la peur était trop grande, lorsque l’angoisse était trop forte, et même si ses fenêtres étaient dissimulées derrière d’épais rideaux, de la lumière surgissait dans son logement. Une lumière colorée, des volutes hasardeuses qui émanaient d’entre ses mains.

Comment était-ce possible ? Elle n’en savait rien. Parfois, elle ressentait une sorte chaleur également, ajoutant un peu plus à sa peur. Maxine pensait devenir folle, prise d’hallucinations et pouvait alors passer plusieurs jours cloîtrés entre ces murs au papier peints effrités, craignant de se mettre en danger à l’extérieur.

Puis un matin, elle se réveilla au milieu d’un groupe d’hommes et de femmes en costumes sombres. Son sac avait été fait, son appareil était là également. Durant un premier instant, elle pensait avoir une autre hallucination. L’un des hommes lui donna une lettre et une carte avant que tous ne la laissèrent finalement seuls.
Elle lisait ses lignes et ne comprenait toujours pas.
La peur laissa place aux larmes.
Maintenant, elle devait apprendre à vivre dans ce nouveau monde qui s’offrait à elle.

DERRIERE L'ECRAN

• On m'appelle : Phoenix, en général, ou Phoe’ ou Fée’ ou PhoPho (vous avez compris l’idée xD)
• J'ai : 27 ans
• J'ai connu le forum grâce à : Hiiagara o/
• Je pense que le forum est : Champêtre *_*
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" :


• J'aimerai ajouter que : ça m'arrive d'avoir des gros rush mais aussi des grands moments d'incapacités de RP u_u Mais je préviens toujours les gens avec qui je RP en cas de problème ;) [Et aussi que c'est la faute de Miya et Yukio si je poste ma fiche quasi vide dès maintenant D8]

© Himitsu no Kii





L'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil.


Dernière édition par Maxine Hamilton le Mer 28 Sep 2016 - 14:30, édité 10 fois
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/09/2016
Occupation : Photographe freelance/Pickpocket si nécessaire
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 2


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Magie de Base


MessageSujet: Re: Maxine Hamilton | 100%   Jeu 22 Sep 2016 - 2:55

Bienvenue à toi Mad Max !

Bonne chance pour la suite et hâte de lire ta fiche complète !






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Maxine Hamilton | 100%   Jeu 22 Sep 2016 - 14:12

Déjà dit sur la CB mais bienvenue à toi ^^
Si t'as des questions, hésite pas à les poser sur la CB ou par MP aux @ (donc Jess, Elina, moi-même ou Ingrid ^^)

Tu disposes de deux semaines pour terminer ta fiche, donc jusqu'au 06 octobre, bon courage ^^




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1324

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: Maxine Hamilton | 100%   Jeu 22 Sep 2016 - 16:56

Bienvenue :3


avatar


Féminin Date d'inscription : 20/05/2016
Occupation : Policière
Sexualité : Bi' ~
Messages : 256

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Maxine Hamilton | 100%   Mer 28 Sep 2016 - 14:52

Et voilou o/ Elle est terminée :3




L'heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le lever du soleil.
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/09/2016
Occupation : Photographe freelance/Pickpocket si nécessaire
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 2


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Magie de Base


MessageSujet: Re: Maxine Hamilton | 100%   Mer 28 Sep 2016 - 20:22

Je te valide ! :D
N'oublie pas, dès à présent, de demander un logement et de recenser ton personnage ! :)

Si tu as des questions, n'hésites pas !
HAVE FUN !
#J.


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2019

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Maxine Hamilton | 100%   







Contenu sponsorisé


 

Maxine Hamilton | 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maxine Waters kont eleksyon yo.
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Bulldogs Hamilton
» Présentation de Lauren B. Hamilton
» Georges D. Hamilton - médecin légiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Gestion de personnage :: Bureau des arrivées :: Dossiers validés-
TOP