Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Camille GossensAuteur
MessageSujet: Camille Gossens   Lun 11 Juil 2016 - 20:52

Camille Gossens (♀)

15/03/1999 à Mons • Belge • Bisexuelle • Lycéenne • Fujin • Original Character de Fu-ta


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
S’il fallait résumer Camille en un seul mot, le terme qui conviendrait le mieux serait sans conteste « pétillante ». En effet, la demoiselle est une vraie boule d’énergie ! Elle est de ces filles qui paraissent infatigables tant elle peut s’agiter en tous sens sans jamais montrer le moindre signe de fatigue. Si vous voulez la suivre, pensez à emmener des genouillères, car vous finirez certainement sur les rotules…

Mais outre son énergie débordante, on ne peut passer ignorer un autre trait de caractère : sa sociabilité. La demoiselle aime la compagnie des autres, et n’hésitent pas un instant à aller vers eux. Pour elle, chaque nouvelle personne qu’elle rencontre est un potentiel nouvel ami ! Bien sûr, elle a ses préférences, comme tout le monde. Mais elle ne sera pas du genre à juger les autres sur leur apparence, et attendra un premier contact avec la personne avant de se forger une opinion dessus, et donc de savoir si elle peut la rajouter à sa liste d’amis. Mais même ceux qu’elle ne considère pas comme tels pourront toujours venir l’aborder sans risque de se faire jeter : pour peu que l’on soit un tant soit peu civilisé, elle acceptera la présence de tout le monde. D’ailleurs, c’est pour cette raison que la demoiselle est bisexuelle : pourquoi donc limiter ses horizons ? Garçon ou fille, ce qui compte, c’est l’affinité que l’on a avec la personne…

Mais comment savoir si l’on fait partie de ses amis ou pas ? Aucun problème : Camille est un véritable livre ouvert lorsqu’il s’agit de montrer ses émotions. Tristesse, joie, colère ou sentiments, la demoiselle les expriment sans le moindre tabou, et parfois même à l’excès ! Si vous sentez quelqu’un vous bondir dessus pour vous enlacer, il y a de fortes chances que ce soit elle, en train de vous témoigner son affection. Et ce, même lorsque vous vous montrer réticent à ce genre de débordement affectif… Mais bien sûr, même elle sait faire preuve de la retenue nécessaire quand la situation l’exige. D’ailleurs, elle se montre bien plus calme lorsqu’elle est en compagnie de ses deux sœurs. Son comportement, qui pourrait paraître enfantin pour certains, change pour montrer quelqu’un de plus sérieux, de plus mature, ce qui choque parfois ceux qui la connaissent. C’est qu’étant donné ses circonstances, elle a dû endosser un rôle qui demandait de faire preuve d’une maturité qu’une enfant n’est pas censée avoir… Peut-être est-ce pour ça qu’elle est si expressive le reste du temps ?

Sinon, Camille a quatre passions dans la vie : celle qui arrive en tête de liste, sans possibilité de rivalité, n’est autre que ses deux petites sœurs. Elles sont les deux femmes de sa vie, celles pour qui elle n’hésiterait pas à s’arracher les membres pour qu’elles gardent le sourire. Elle veille férocement sur elles, se transformant en véritable tigresse contre quiconque leur voudrait du mal. Elle se montre même parfois un peu surprotectrice, détail que ses sœurs ne se sont jamais privées de lui faire remarquer… Mais qu’à cela ne tienne ! C’est là son rôle de grande sœur, et il lui tient très à cœur…

Deux autres de ses passions ont trouvé écho auprès d’une autre personne, qui n’est d’autre que sa meilleure amie pour la vie, Mélodie Gravier. Une idée ? Non ? Il s’agit, d’une part, des mangas. Eh oui, otaku jusqu’à la moelle, elle dévore avec passion des œuvres de tout genre, même si elle a bien sûr ses préférences. D’ailleurs, elle est la fan numéro un des œuvres dessinées par son amie, lui offrant un regard critique sur ces dernières, l’aidant ainsi à s’améliorer comme elle le peut. Quant à cette autre passion déjà évoquée, il s’agit bien sûr des sucreries. Sucettes, bonbons, chocolat, Camille est une vraie gourmande à ce niveau-là. D’ailleurs, elle a surnommé son amie « Mélo-cake », en rapport à la friandise du même nom. Une petite blague qui continue encore à la faire rire aujourd’hui…

Enfin, passons à la dernière passion qui caractérise la demoiselle : le surnaturel. En effet, Camille est une fan inconditionnelle de tout ce qui touche au paranormal. Monstres, apparitions, légendes et autres phénomènes inexpliqués sont ce qui fait vibrer la jeune fille. Mais d’où lui est donc venue cette passion ? Non, elle n’est pas sortie du néant… Mais cela, vous le découvrirez plus tard… Toujours est-il que, suite à la naissance de cette dernière, Camille s’est trouvé une vocation : le journalisme. Bien qu’encore lycéenne, la jeune fille adore investiguer sur les mystères qui l’entourent. Une simple rumeur suffit à attirer son attention, et ses yeux brilleront de mille étoiles lorsqu’on lui racontera une légende locale. D’ailleurs, faute d’avoir son propre journal, elle a créé un site internet, sur lequel elle publie tous les papiers qu’elle a rédigé. Et elle est prête à tout pour avoir un scoop ! D’ailleurs, parfois, son entêtement frise l’obstination…


INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : Actuellement, la magie de Camille se manifeste dans la continuité de ses gestes.
• Affinité : Elle la découvre à peine, mais une chose est sure : elle l'adore !


DESCRIPTION PHYSIQUE
Le physique de Camille n’est pas banale… En effet, un « détail » saute tout de suite aux yeux lorsqu’on la croise : ses cheveux. Non pas pour son style de coiffure, qui reste somme toute relativement classique : deux couettes tirées en arrière et de longue taille. Il faut dire que les cheveux de la demoiselle sont très longs, ceux-ci descendant plus bas que ses genoux. Ce qui n’est pas toujours pratique, d’ailleurs, mais elle aime sentir ceux-ci flotter derrière elle lorsqu’elle court. Enfant, elle disait que cela donnait l’impression qu’elle avait deux réacteurs sur les côtés de la tête… Non, disais-je, ce n’est pas cela qui les rend si particulier, mais bel et bien leur couleur. Si, à la base, ceux-ci étaient de couleur châtain foncé, désormais, c’est le bleu clair qui est visible de tous. Une couleur des plus singulières, et qui n’est pas du fait de la propriétaire de cette tignasse. En effet, du jour au lendemain, ils se sont mis à changer de couleur de façon spontanée. Un effet dû à l’éveil de ses pouvoirs, même si, sur le coup, elle ne fit pas le rapprochement…

Cela mis à part, l’apparence de Camille est relativement simple : mesurant un peu plus d’un mètre soixante, elle a une taille fine. Bizarre, lorsqu’on sait qu’elle n’est pas avare en sucreries… Mais il faut dire que la demoiselle compense cet apport en calories grâce à une intense activité physique ! Très athlétique, la jeune fille est capable de véritables prouesses physiques. Escalade, acrobatie, course à pied, saut d’obstacles, elle sait à peu près tout faire. Même dans les divers sports pratiqués en milieu scolaire, elle se débrouille très bien. Il faut dire que la demoiselle met un point d’honneur à entretenir sa forme. Car, comme elle le dit si bien, « il faut avoir la forme pour pouvoir courir après un scoop ! ». Il est donc tout à fait naturel pour elle de se dépenser de cette façon…

Pour en revenir à son apparence générale, Camille a des formes féminines modérées : une poitrine de taille moyenne, et des courbes pas trop prononcées. Un physique élancé qui lui convient très bien, d’ailleurs. Pas pour elle le physique de bimbo avec des mamelles pesant sur les épaules ! D’ailleurs, elle n’est pas du genre à chercher à se mettre en valeur. Sans être un garçon manqué pour autant, elle ne met pas de vêtements particulièrement féminins. Par contre, il est vrai qu’elle a un goût prononcé pour les minishorts : c’est tellement pratique pour se déplacer, sans permettre pour autant aux regards lubriques de zieuter ce qui se cache dessous… Elle ne porte également aucun bijou, d’aucune sorte. Principalement parce qu’elle n’en a pas les moyens, mais aussi parce qu’elle n’en ressent pas particulièrement l’envie. Mais, si elle ne porte aucune breloque, il y a bien un objet dont elle ne se sépare jamais : une photo. Une photo d’elle et de Mélodie. Le souvenir d’une belle journée passée en sa compagnie…


RACONTE NOUS SON HISTOIRE
Il est des enfants qui passent leur jeunesse baignés dans l’amour de leurs parents. Avec un père, une mère, et le sentiment que rien au monde ne peut leur arriver. Et puis, il y a ceux pour qui les choses ne se passent pas aussi idéalement… Ceux qui, dès leur plus jeune âge, sont frappés par les coups du sort. Ceux qui, toujours enfant, doivent apprendre à grandir plus vite, trop vite. C’est ce qui se passa pour Camille, alors qu’elle en était plus ou moins à la moitié de son cinquième printemps. Son policier de père, un homme aimable et aimé de tous, décéda dans l’exercice de ses fonctions, après qu’une course poursuite se soit mal terminée… Si le coupable fut arrêté et jeté en prison, les faits n’en restaient pas moins inchangés : la victime laissait derrière une veuve et trois enfants, désormais orphelins de père…

Beaucoup d’enfants vivent dans une famille monoparentale, notamment dans la Belgique natale de Camille. Cependant, les circonstances n’étaient pas vraiment celles que l’on retrouve dans ce genre de foyer. Si ses petites sœurs, âgées respectivement de deux et trois ans au moment des faits, étaient trop jeunes que pour être réellement accablées par cette perte, ce n’était pas le cas de la sœur aînée, qui subit ce deuil dans son entièreté. Un deuil qui allait apporter bien plus que de la peine dans la petite famille…

Jusqu’à son décès, c’était le père de famille qui nourrissait cette dernière. La matriarche, elle, avait pour rôle de gérer le domicile familiale, et chacun de ses occupants. Malheureusement, cela ne fut plus possible, et la jeune veuve dû se mettre à la recherche d’un emploi. Mais sans qualifications particulières, et étant donné l’urgence de la situation, les choix n’étaient pas bien grands. Si bien qu’elle dû cumuler plusieurs petits boulots afin de joindre difficilement les deux bouts. Dès lors, le temps passé à travailler, elle ne pouvait plus le consacrer à ses enfants, qui se retrouvèrent seuls avec eux-mêmes…

C’est pour cela que Camille décida d’endosser les responsabilités que leur mère ne pouvait plus exercer. Et pour une enfant d’à peine six ans, ce ne fut pas une tâche facile… Mais elle était la grande sœur, c’était donc son rôle de veiller à ce que ses petites sœurs grandissent dans les meilleures conditions possibles. Ménage, cuisine, aide pour les devoirs, elle remplaça sa mère là où on avait besoin d’elle… Et s’il lui arrivait d’en vouloir à son unique parent encore en vie, elle comprenait qu’elle ne pouvait faire autrement. Heureusement, son amour pour ses petites sœurs, et les sourires qu’elle gagnait en récompense de ses efforts rendaient son fardeau moins lourd, et la motivait à les poursuivre. Les années passant, ses sœurs mirent la main à la pâte à leur tour, rendant la vie plus facile à Camille, qui n’en délaissa pas pour autant son rôle de grande sœur.

Mais avant d’en arriver là, bien des évènements se produisirent ! Et l’un d’eux fut particulièrement marquant pour la jeune fille, qui était alors âgée de huit ans. Un soir d’hiver, alors qu’elle sortait les poubelles de toute la force de ses petits muscles, elle vit une chose qui la marqua à jamais : une tête, humaine, qui dépassait d’une ombre du sol. Quelques secondes plus tard seulement, cette étrange vision disparue dans l’ombre dont elle sortait, pour ne plus jamais réapparaître. Face à pareille apparition, Camille ne put que conter ce qu’elle avait vu ! Cependant, elle ne rencontra pas un auditoire prêt à croire de tels propos… « Tu as dû mal voir », qu’on lui affirmait. « Tu as trop d’imagination », qu’on lui disait. « Cesse de faire ton intéressante », qu’on la vilipendait. Personne, à part ses petites sœurs, dont l’innocence de l’âge et l’amour pour leur grande sœur influaient sur leur jugement, ne prêtait attention aux dires d’une enfant. Frustrée de ne pas être prise en considération, Camille décida de prouver ses dires ! C’est ainsi qu’elle mena sa première enquête sur un phénomène surnaturel. Malheureusement, ni les personnes interrogées, ni les livres de la bibliothèque consultés ne lui apportèrent la preuve qu’elle recherchait. Il faut dire, aucun livre ne parlait des demi-dieux, pas même des descendants de Tsukuyomi…

Après avoir consulté, avec difficulté certes, nombre d’ouvrages traitant du surnaturel, la jeune fille finit par prendre goût aux mystères qui entouraient le monde. Revenants, démons, aliens et autres créatures paranormales commencèrent à prendre une place importante dans la vie de la demoiselle. Il fallait absolument qu’elle mette la main sur l’un d’eux ! Mais pour cela, elle devait en apprendre un maximum sur eux, et ce, quelle que soit la source… C’est en cherchant de nouvelles références qu’elle mit la main sur un type de littérature qui, en plus de fournir de possibles informations sur ce qu’elle cherchait, avait également l’énorme avantage de procurer un divertissement certain : les mangas. Simple à lire pour une fille de son âge, elle fut contaminée par le gêne otaku, et se mit à dévorer ces derniers avec autant d’entrain que les sucreries dont elle raffolait déjà.

La suite de sa vie fut agrémentée par les hauts et les bas des aléas de la vie. Le manque de ressources financières était un problème conséquent, surtout quand les camarades de classe n’avaient pas ce genre de souci. Mais bon gré mal gré, la petite famille tenait le coup, et s’accommodait de sa situation. Cependant, une rencontre particulière allait bientôt marquer la vie de Camille ! Alors qu’elle entamait sa deuxième année de collège, elle remarqua une nouvelle venue qui avait une caractéristique bien particulière : ses cheveux. Certes, à l’époque actuelle, les couleurs de cheveux n’étaient plus vraiment aussi « classiques » qu’auparavant. Elle avait même déjà vu des filles avec des cheveux roses, et pas seulement dans les mangas ! Dès lors, pourquoi s’étonner des cheveux de cette fille, dont le noir donnait l’impression de se ternir ? Parce cela ne semblait pas être quelque chose d’artificielle, tout bêtement ! Il n’en fallut pas plus pour titiller le radar paranormal de Camille, qui s’empressa d’aller interroger l’inconnue sur ce phénomène. Là où beaucoup se serait contenté de voir une cause génétique, voire médicale dans le pire des cas, elle voyait la possibilité d’une malédiction dont la demoiselle serait victime. Ou bien serait-ce l’œuvre d’un esprit malfaisant, qui drainerait peu à peu son énergie vitale ? Elle semblait avoir les traits un peu tirés, non ? Quoi qu’il en soit, ce fut ainsi que Camille rencontra sa future meilleure amie…

C’est plus ou moins à la même époque qu’elle décida de créer son propre journal. Le collège n’en possédant pas, elle dû se résoudre à le faire d’elle-même. Cependant, impossible pour elle d’investir de l’argent qu’elle ne possédait pas pour ses loisirs ! Aussi, décida-t-elle de recourir à la voie informatique pour ce faire. Mais ne possédant pas d’ordinateur, comment pouvait-elle donc bien faire ? Heureusement, la salle informatique du collège était là pour pallier à ce problème, et avec l’aide d’un camarade de classe à tendance geek, elle créa son site internet sur lequel elle publiait les différents articles qu’elle rédigeait.

Ainsi, s’écoulèrent trois années pendant lesquelles Camille renforça son amitié avec Mélodie, qu’elle pouvait sans conteste considérer comme sa meilleure amie. Toutes deux partageaient leurs passions communes qu’étaient les mangas et les sucreries, et Camille bassinait les oreilles de son amie avec ses articles et ô combien ses deux petits sœurs étaient merveilleuses. Elle fit également la rencontre des trois frères aînés de cette dernière, qui vivaient cependant dans des foyers différents. En effet, sa meilleure amie aussi avait des circonstances familiales difficiles…

Quoi qu’il en soit, alors que l’année 2015 se mourrait, Camille et Mélodie retrouvèrent les trois frangins de cette dernière afin de célébrer l’évènement. Ce n’était pas la première que tous étaient rassemblés, si bien que la bonne humeur était au rendez-vous. D’ailleurs, Simon, le plus jeune des frères, profita de l’ambiance festive pour essayer de la draguer. Avances auxquelles elle ne répondit cependant pas, étant donné qu’elle n’en avait même pas conscience des efforts du jeune homme, ce qui provoqua l’hilarité des deux autres frères. Une soirée qui ne laissait en rien présager de ce qui allait se passer… Jamais, au grand jamais, Camille aurait pu deviner que c’était la dernière fois qu’elle voyait sa meilleure amie… avant un long moment, en tout cas. Et pourtant, le lendemain, Mélodie avait disparu…

Ce fut l’émoi parmi les proches de la jeune fille : que ce soit ses parents adoptifs, ses frères ou bien sa meilleure amie, tous souffraient grandement de la disparition de Mélodie. Les hôpitaux de la région furent contactés, mais, pour le meilleur ou pour le pire, cette piste ne donna aucun succès. Ce fut donc avec une déception mêlée de soulagement qu’ils accueillirent la nouvelle. C’était au tour de la police de se charger de retrouver la disparue… Une longue et difficile attente en perspective…

Cependant, au bout de quelques semaines, il n’y avait toujours pas de progrès. Pas le moindre indice pouvant indiquer où était passé Mélodie, ni même ce qu’il lui était arrivé. Pourtant, il devait bien y avoir quelque chose, non ? Aussi, Camille décida-t-elle de mener sa propre enquête. Car il y avait des pistes que la police n’allait surement pas manquer d’omettre : les pistes touchant au surnaturel. Mélodie pouvait très bien avoir été enlevée par une quelconque entité, non ? Restait à trouver laquelle, et surtout, comment la ramener. En espérant qu’il ne soit pas trop tard…

Camille utilisa toutes ses compétences en tant qu’investigatrice pour trouver le moindre petit indice qui pourrait l’aiguiller vers la bonne direction : était-ce des extra-terrestres ? Est-ce qu’il s’agissait plutôt d’une créature démoniaque ? Un monstre qui avait voulu en faire son quatre-heures ? Un fantôme qui l’avait emmené dans les limbes ? Elle ignorait complètement vers où se diriger… C’était la première fois que l’une de ses enquêtes avait un but aussi sérieux… Il aurait été plus naturel de penser à un simple acte criminel commis par un quelconque tordu, mais elle avait la conviction qu’il y avait une cause surnaturelle là-dessous.

Au bout de deux semaines d’investigation infructueuses, la déception envahit la demoiselle. Devait-elle abandonner ? De toute évidence, elle n’avait pas les compétences nécessaires que pour parvenir à quoi que ce soit… C’est alors que Camille eut un soutien inattendu ! Simon, le plus jeune des frères de Mélodie, décida d’apporter son aide à la demoiselle. Jusqu’à présent, personne ne soutenait la piste surnaturel qu’elle voulait suivre, on l’accusait même de prendre la chose trop à la légère, de considérer cela comme un jeu. Mais elle était on ne peut plus sérieuse ! Elle se rappelait très bien de cette tête dépassant d’une ombre… Et si Mélodie avait été enlevée par une créature similaire ? Apparemment, Simon était d’accord pour suivre cette piste, lui aussi. Enfin, elle trouvait un allié ! Et peut-être que, grâce à lui, elle allait enfin pouvoir retrouver sa meilleure amie ?

Deux mois s’étaient déjà écoulés depuis la disparition de Mélodie lorsqu’ils commencèrent leur enquête en binôme. S’ils n’avançaient toujours pas, avoir un soutien était un réconfort auquel elle ne s’était pas attendue. Ensemble, autant que leur emploi du temps respectif le permettait, ils tentaient de découvrir ce qu’il s’était passé. Cherchant des rumeurs, des on-dit qui pourrait donner le début d’une piste. Ils découvrirent notamment qu’il y avait eu une autre disparition, et ce le même jour que celle de Mélodie. Une fille, dont Camille ignorait jusqu’à l’existence, qui était dans la classe de Mélodie avait également disparue. Presque personne ne s’était rendu compte de sa disparition, à part le corps enseignant. Comme si elle n’avait jamais vraiment existé… Est-ce que c’était une situation similaire à celle de « Another » ? Peut-être est-ce qu’il s’agissait d’un fantôme, et que c’était ce dernier qui avait enlevé Mélodie ? Ou alors, elle aussi avait été enlevée de la même façon que leur chère disparue...L’enquête se redirigea donc vers le lycée.

Pendant les mois qui suivirent, tous deux inspectèrent chaque coin et recoin de l’école. Ils allèrent même jusqu’à s’y introduire de nuit, dans l’espoir d’assister à un éventuel phénomène paranormal qui aurait pu guider leur enquête. Le temps leur était compté… Tous deux avaient pris une décision lourde de sens : si, d’ici les vacances d’été, ils ne trouvaient rien, alors ils abandonneraient les recherches. Simon allait bientôt être diplômé, aussi ne serait-il plus aussi disponible que maintenant. Quant à Camille, pouvait-elle continuer à chercher, alors que les chances que son amie soit toujours en vie étaient ridiculement proches de zéro ? Cet ultimatum posé, ils redoublèrent d’effort dans leurs recherches…

Ces activités communes amenèrent les deux jeunes gens à se rapprocher l’un de l’autre. Camille appréciait la compagnie du jeune homme, même si elle n’avait jamais considéré la possibilité d’un rapprochement avec ce dernier. Mais l’inverse, lui, n’était pas vrai… Un soir, après avoir inspecté le gymnase, Simon confia à son acolyte qu’il nourrissait depuis un moment déjà des sentiments tout autre à son égard… Touchée par la sincérité du jeune homme, Camille avait accédé à sa demande de devenir sa petite amie. Ainsi, le duo devint un couple…

Durant les derniers mois avant la date butoir, un étrange phénomène commença à s’observer chez Camille : ses cheveux, d’un châtain tournant vers le brun, commencèrent à virer, sans explication, au bleu. Un bleu clair, qui n’avait rien de naturel… On aurait pu croire qu’il s’agissait là d’une simple coloration, due à un caprice de la jeune femme, mais le caractère progressif de ce changement ne permettait pas d’accorder le moindre crédit à cette explication. Peut-être avait-elle mangé trop de bonbons bleus ? Peut-être que les colorants contenus dans ces derniers avaient fini par atteindre la racine de ses cheveux ? Peut-être que cela allait être au tour de sa peau, si elle ne freinait pas un peu dessus… Dans sa tête, cependant, une similitude lui sauta aux yeux : Mélodie aussi avait été victime de ce genre de transformation ! Cela permettait de soulever une redoutable théorie… Une théorie à laquelle Simon préférait ne pas penser, d’ailleurs… Peut-être que, elle aussi, allait disparaître ? Peut-être que c’était la preuve qu’un phénomène surnaturel s’apprêtait à l’emmener, elle aussi, tout comme Mélodie ? Si c’était possible, une autre certitude était là : près de trois ans s’étaient écoulés entre le début de ce phénomène et la disparition de son amie. Elle devait donc disposer de plus ou moins le même délai…

Cependant, un autre mystère n’allait pas tarder à se manifester ! Environ un mois avant le début des vacances d’été, Camille et Simon avait décidé d’aller vérifier un endroit qu’il avait voulu éviter jusque-là : le toit du lycée. La raison ? Il n’y avait pas d’accès direct à cette partie du bâtiment, si bien qu’il leur faudrait faire un peu d’escalade pour y parvenir. Et c’était sacrément dangereux ! D’ailleurs, Camille avait eu beaucoup de mal à convaincre son petit ami de tenter l’expérience ! Mais, à court d’option, et à court de temps, ils n’avaient plus le choix. C’est alors que cela se passa… Il avait plu plusieurs jours auparavant, et si la plupart des surfaces avaient eu le temps de sécher, ce n’était pas le cas du toit… Ignorant cela, le petit binôme avait entamé son ascension. Mais lorsqu’elle posa sa main sur le rebord du toit, cette dernière dérapa, et Camille fit une chute de plusieurs mètres. Une chute qui allait se terminer sur le sol fait de dalles bien solides… Mais contrairement à ce qu’il aurait dû être, la demoiselle ne se fracassa pas le crâne, mettant par la même occasion un terme à sa vie. Elle atterrit sur une sorte de coussin d’air, sortit d’elle ne savait où. Un miracle ? Surement… Mais provoqué par quoi ?

Les jours qui suivirent cet évènement virent d’autres phénomènes semblables se produire : une porte qui claque suite à un courant d’air, alors qu’il n’y avait pas le moindre vent dehors. Un verre qui tombe alors que Camille tentait de s’en saisir. Des feuilles qui s’envolèrent sous l’effet d’une force inconnue. Il y eut même une fois où la demoiselle se réveilla, flottant à plusieurs centimètres de son matelas. Cette fois, il n’y avait plus de doute : un esprit frappeur rôdait autour d’elle ! Mais cette théorie comportait quelques défauts, notamment cette fois où elle avait fait un bond de plus de deux mètres sans le vouloir. C’était vraiment bizarre…

Et puis, vint le jour fatidique : le 30 juin, la date à laquelle ils devaient cesser leur vaine lutte. Le lendemain, cela ferait très exactement sept mois que Mélodie avait disparu. Il était clair que, désormais, ils n’avaient plus aucune chance de la retrouver… Simon était d’avis que, maintenant, ils se concentrent sur un moyen pour éviter que la même chose ne lui arrive à elle. Trop d’évènements bizarres se produisaient… S’ils avaient encore le temps, il voulait malgré tout prendre les devants, pour ne pas avoir à perdre sa petite amie en plus de sa sœur. Bon gré mal gré, la demoiselle se rangea à ses arguments, et respecta la promesse qu’ils s’étaient faite : déposer les armes… C’est ainsi que cessèrent leurs recherches, et que Camille dû tourner une page importante de sa vie…

Mais le destin joua alors un tour des plus inattendus ! Quelques jours à peine après qu’ils aient arrêté leurs investigations, ce fut au tout de Camille de disparaître dans la nature ! Une disparition qui allait, à son tour, provoquer l’émoi auprès des proches de cette dernière… La demoiselle, elle, se réveilla dans une chambre qui n’était pas la sienne, entourée de personnes qui semblaient sorties tout droit d’un enterrement, avec leur costume noir et leurs lunettes de la même couleur. Une lettre révélant les raisons de sa présence en ces lieux ne suffit pas à éclaircir le mystère… Une fois de plus, elle se trouvait devant une énigme, qu’elle allait devoir résoudre ! Mais elle était loin de se douter que la réponse à la question qui l’avait hantée ces derniers mois allait enfin lui être révélée…


DERRIERE L'ECRAN
• On m'appelle : Quentin
• J'ai : 26 ans
• J'ai connu le forum grâce à : Moi-même oxo
• Je pense que le forum est : Toujours aussi sympa :3
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" : Validé par Eli-nyan :3
• J'aimerai ajouter que : C-Cette fois, c'est la bonne ! èwé



(c) Himitsu no Kii - Awashima



Je dévoile mes scoops en #00BFFF
avatar


Date d'inscription : 11/07/2016
Messages : 17


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: Camille Gossens   Mar 12 Juil 2016 - 11:02

La gazelles te souhaitent une vie courte et mouvementée, on veut du sensationnel pour nos articles ♥ - on t'oubliera pas, Eloiiiiiiiise a jamais dans nos coeurs /PAN/

J'avais qu'ça qu'à dire, tu connais la musique, blue power ♫ Troisième OC de la même personne en avatar n'empêche, si c'est pas 4ème ? (j'sais plus pour Kaley, mais connaissant Melow ~) Fu-ta a la cote ici xD




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 586

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: Camille Gossens   Mar 12 Juil 2016 - 15:55

Tu ne voulais pas t'auto-valider ? XD
Je le fais alors 8D


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2074

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Camille Gossens   







Contenu sponsorisé


 

Camille Gossens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille
» Camille Kovenbourg [Abeille]
» ¤ Camille Moreau ¤

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Gestion de personnage :: Bureau des arrivées :: Dossiers validés-
TOP