Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']Auteur
MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Ven 25 Nov 2016 - 11:44

Ayez foi en l'humanité !



La valeur d'une vie humaine ? Pardon ? Qu'est-ce que c'est que cette question ? Et pourquoi il me la pose maintenant, comme ça, l'air de rien ? Ce n'est pas ce genre de questions que tu peux insérer comme si de rien n'était dans une conversation, ça ! Je dois faire une tête bizarre... Alors, sans réfléchir, je lance :

- Pour vous, ça ne vaut rien, c'est ça ?



Je n'ai dit ça que pour me donner le temps de réfléchir, sans penser une seconde que je pourrais avoir raison. Et, du coup, je réfléchis. Une vie humaine... Certes, les humains détruisent plus qu'ils ne créent, sans parler des guerres, complètement stériles et inutiles... Mais, d'un autre côté... Ce sont des être vivants. Ils ont donc, eux aussi, leur place sur notre Terre. Et voilà que je mets à penser comme si je n'étais pas humaine. ça ne va plus, tout ça !

Quoique... Peut-être que, sur cette île, il n'y a plus d'humains, après tout... Dans ce cas, la question serait réglée. Mais je dois répondre. Donner une vraie réponse, pas seulement cette insinuation ridicule de tout à l'heure :

- Pour moi... Une vie, humaine ou non, est une vie. Qui doit être respectée. Je sais que certaines personnes sont pires que d'autres, mais je crois au pouvoir des mots. On peut changer un tyran par la voie de la diplomatie. Les... Crimes sont seulement faits par des idiots, des personnes incapables de trouver une autre manière de faire. Si vous tuez, vous ne valez pas mieux qu'un vulgaire criminel, quelle que soit votre motivation. C'est ce que je crois.



Je n'ai jamais parlé autant en une seule fois de toute ma vie. À croire que ce sujet me tient à cœur. Et puis, surtout... J'ai fait mon plus long monologue... Dans une langue étrangère ! Super ! Je progresse !



© Truth. sur Labyrinth of magic, modifié et amélioré par Dixy







Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Sam 3 Déc 2016 - 0:47


Forcément, elle a répondu sur la défensive. Je l'ai prise de court et elle a en quelque sorte paniqué je pense. J'ai posé une question du genre de celles dont la bonne réponse dépend de la personne qui la pose. C'était un peu maladroit de ma part dira-t-on. Je n'ai pas besoin de répondre à cette première réponse, je vois bien quelle réfléchit à une argumentation plus construite. Je ne pense pas que quiconque doté d'un minimum de sens ne réponde n'importe quoi et sans même réfléchir un minimum dès que le sujet de la vie entre dans la balance. Encore plus lorsqu'il s'agit de vie humaine.

Sa réponse réfléchie arrive enfin et est nettement plus intéressante en effet. Une vie est une vie, humaine ou non. C'est assez proche de ce que je pense moi-même en vérité. En revanche nous divergeons sur un point, notre foi dans la puissance des mots. Elle pense qu'il est possible de raisonner plus ou moins n'importe qui. Je pense au contraire que les gens ouverts d'esprit et ouverts à la discussion sont extrêmement rares. Si la diplomatie était si efficace, je n'en serait certainement pas là. A mon tour d'argumenter, bien que je vais quand même devoir éviter de dire certaines choses je suppose.

"Je comprends ton point de vue, et il est tout à fait louable. Je dois même dire que nous sommes d'accord sur un point, une vie est une vie, il n'y a pas un être vivant qui soit supérieur aux autres pour moi non plus. Seulement, je ne suis pas aussi confiant que toi dans la puissance des mots. Du moins pas pour la diplomatie disons."

Je me souviens que je dois essayer de ne pas trop parler d'un coup, de lui laisser le encaisser petit à petit. Ce n'est pas sa langue natale et la difficulté d'apprentissage varie tellement d'un individu à l'autre qu'il est impossible que je puisse estimer quoi que ce soit. J'en profite donc pour respirer un peu, lever la tête vers le ciel une petite seconde avant de revenir à ce que je disais.

"Je ne pense pas par exemple que les abrutis que j'ai calmé tout à l'heure auraient pu être raisonnés, il y avait dans leurs yeux cette lueur que je ne connais que trop bien. Ils prenaient plaisir à te rendre dingue. Tu ne sembles pas savoir à quel point l'Homme peut être cruel par pur plaisir ou à quel point il peut perdre toute considération pour la vie d'autrui par appât du gain. Je ne prétend pas valoir mieux qu'eux, je pense juste que mes actes sont justifiés. Commence-tu à comprendre pourquoi je pense te faire peur si je te dévoile tout ?"

Je me demande comment elle va réagir à tout cela, ce qu'elle aura à me répondre. Elle a l'air d'avoir quelques idées intéressantes, et surtout d'être ouverte au débat, ce qui est comme je l'ai dis plutôt rare de nos jours. Je ne m'attendais pas à débattre avec une étudiante hispanophone sur l'importance de la vie et autres sujets de ce type aujourd'hui, le hasard fait quand même bien les choses.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Mar 6 Déc 2016 - 16:38

Ayez foi en l'humanité !



Comment peut-il parler aussi sereinement à ce sujet ? Je ne me contrôle plus, formant des mots dans un imbroglio incompréhensible mêlant plusieurs langues :

- Et alors ? Qu'est-ce qui vous fait croire qu'on ne peut rien y faire ? Sans faire d'efforts, c'est sûr qu'on n'arrive à rien, et puis...



Oups. Je me rends compte que je suis probablement la seule à comprendre ce que je dis. Il va falloir arranger ça. Et avant tout, je dois me calmer. Posant la main sur mon cœur et fermant les yeux, je me concentre sur ma respiration pour la ralentir, et ainsi redevenir maîtresse de moi-même. Puis, rouvrant les yeux, je les dépose sur son visage, plus calme. Et je m'explique, sans mélanger les langues, cette fois :

- Ecoutez. Je me doute bien que certaines personnes ont des plaisirs... Disons difficiles à comprendre. Mais il suffit de leur montrer qu'on peut être parfaitement heureux en agissant d'autre manière. Il faut de la patience et beaucoup d'efforts, c'est vrai. Mais c'est possible. On peut y arriver. Si on s'en donne les moyens, tout est possible. La violence n'est pas toujours nécessaire.



Je reste un moment sans rien dire, réfléchissant à mes mots. Puis je me reprends :

- Non... Elle n'est jamais nécessaire, plutôt. C'est le recours de ceux qui ne savent pas utiliser d'autres méthodes.



Indirectement, c'est de lui que je parle, parmi ces personnes inclues dans le groupement que je forme. Bien sûr, de ce qu'il m'a montré, il n'a pas été très violent, mais il m'est facile d'imaginer qu'il peut faire pire... Quand on a confiance en sa magie, on peut en faire n'importe quoi, et servir n'importe quels objectifs, les plus louables comme les moins avouables. Et je viens à peine de m'en rendre compte. Ce qui rend encore pire l'image que j'ai de cette faculté en plus, et bien inutile. Elle est même dangereuse, maintenant que j'y pense. Vraiment dangereuse, il suffirait qu'elle tombe en de mauvaises mains. Je frissonne à cette idée, et me force à penser à autre chose. Ce qu'il va me répondre, par exemple.



© Truth. sur Labyrinth of magic, modifié et amélioré par Dixy







Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Sam 31 Déc 2016 - 0:23


Visiblement, elle porte une valeur immense à la vie. Elle en vient même à perdre son sang-froid. Je peux comprendre que ce sujet divise, ce n'est généralement pas le genre de chose dont on discute autour d'un café entre collègues au bureau. Je la laisse se calmer j'ai senti qu'elle allait, qu'elle voulait ajouter quelque chose de plus intéressant et qui ferait avancer le débat. Et puis de toute façon je vais pas me vexer parce qu'elle n'est pas d'accord avec moi, si je devais l'être à chaque fois je passerais mon temps à bouder et j'aurais des ulcères à répétitions. Mais revenons à mon interlocutrice qui va m'exposer pleinement le fond de sa pensée. Je l'écoute jusqu'au bout, son point de vue est encore une fois louable et intéressant, une véritable sainte cette jeune femme. De plus je ne demande qu'à la croire, ce serait bien plus simple pour moi à vrai dire. Seulement, les personnes à raisonner sont tellement enfermées dans leurs tours d'ivoire que je les vois mal être convaincues de changer par le seul pouvoir des mots. En revanche, elle soulève un point intéressant, la violence est toujours le recours de ceux qui ne savent pas faire autrement.

"Je suis d'accord avec toi, encore. Il y a effectivement toujours une alternative à la violence, je ne l'utilise pas systématiquement d'ailleurs. Je ne le fais qu'en cas d'extrême nécessité, lorsque je n'ai plus d'autre option à ma portée. Ce n'est pas par plaisir que j'use de la violence, j'ai conscience de m'abaisser au niveau de ceux que je blâme, mais pour en venir à bout je ne vois aucune autre solution."

on pourrait croire que j'embellis les choses lorsque l'on connaît un peu ce que j'ai fais jusque là, et surtout ce que je prévois de faire. Mais il n'en n'est rien, je sais que par moment la violence n'était pas le meilleur moyen, mais je dois gagner en puissance et le plus tôt sera le mieux. Si elle était plus versée dans l'utilisation de la magie elle pourrait être le parfait nemesis pour moi. Nous avons des idées proches et pourtant nous sommes si différents. Mais bon, je ne suis pas un héros de comics, on est dans la vie réelle ici, pas dans une histoire farfelue quelconque. Il n'empêche qu'elle est une rareté précieuse parmi notre espèce. Si seulement les mots étaient aussi puissants qu'elle le prétend il nous faudrait des milliers de personnes comme elle, au bas mot même.

"Tu sais je t'envie, je crois que j'ai perdu tout espoir en un avenir meilleur pour notre espèce. Je crois que je suis blasé et que je n'attends plus rien de sa part, qu'elle se condamnera toute seule, entrainant avec elle toutes les espèce qui peuplent ce monde, ou presque."
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Sam 4 Fév 2017 - 15:46

Qu'est-ce que c'est que cette condamnation dont il me parle ? Ses mots me glacent le sang, sans mauvais jeu de mots. Je le regarde un instant sans rien dire, choquée. Puis, je me laisse aller :

- Ne dites pas ça ! Vous avez tout faux ! Ce monde est laid, corrompu et a tous les défauts, c'est vrai, mais ce n'est pas une fatalité ! Il faut juste réussir à convaincre les autres qu'une solution est possible, en réfléchissant tous ensemble, avec nos différences, nos vécus et expériences uniques pour chacun, o peut trouver ! Il n'est pas trop tard, mais c'est à cause de gens comme vous, qui le croient, que ça pourrait devenir une réalité ! Ce sont les pessimistes qui vont faire chuter le fragile équilibre que le monde a su trouver. C'est à eux, à vous, qu'il faut s'attaquer en premier ! C'est vous dont il faut changer la vision en priorité, les autres passeront tous seuls !

J'ai beaucoup parlé d'un coup, et réalise que, à fond dans mes paroles, je suis venue me camper debout face à lui en prenant une posture dominatrice. Calmant un peu mes ardeurs, je reviens m'asseoir sur le banc de pierre près de lui. Alors que je lui laisse le temps de digérer mes paroles, j'essaie aussi de me calmer. Parce que j'ai un marché à lui proposer, et je ne dois pas l'agresser en formulant ma demande. Alors, je ferme les yeux, je respire le plus calmement possible, essayant d'oublier le pessimisme stérile de mon voisin. Après quoi, rouvrant les yeux, je les repose sur lui, et attire doucement son attention :

- Dites... Je peux essayer de vous transmettre au moins un peu d'optimisme. En échange...

Prenant une grande respiration, je rassemble tout le courage à ma disposition, puis, lui prenant la main, je forme un petit morceau de glace dans celle-ci, avant de retirer immédiatement ma main. Puis je reprends :

- En échange... Vous pourriez m'aider à apprivoiser... ça...

HRP :
 






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Dim 12 Fév 2017 - 14:35


Cette demoiselle est tout à fait surprenante, alors qu'elle est généralement timide et réservée, certaines de mes paroles éveillent en elle des élans d'ardeur et la pousse à se dresser, littéralement d'ailleurs, contre moi. Ce qu'elle me dit et son attitude me fait sourire. Non pas parce que je moque d'elle, bien au contraire, mais parce que je vois à travers elle ce que je fus à une époque. Eh oui, je n'ai pas toujours été le pessimiste que je suis aujourd'hui, fut un temps j'étais engagé et sûr de pouvoir au moins participer à changer le monde. Mais ça, c'était avant.

A la fin de sa jolie tirade, elle sembla réaliser ce qu'elle venait de dire et de faire. Elle retourna donc s'asseoir pour se calmer. Son petit discours tournait dans ma tête et me plaisait bien, ses dernières paroles notamment me rappellent une citation.

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. Si ma mémoireest bonne, c'est d'Albert Einstein. Cette citation devrait te plaire, ça colle assez bien à ce que tu penses je trouve."

J'avais parlé sans la regarder, la tête ailleurs, plongée dans des souvenirs d'une époque révolue. Mais à peine avais-je finis de parler qu'elle reprit la parole. Elle me propose de me transmettre un peu d'optimisme. J'ai presque envie de lui dire qu'elle aurait plus vite fait de me tuer avec un cuillère à café. Mais je la laisse finir car elle semble avoir une proposition à me faire. Elle attrape ma main et y forme un petit bloc de glace. C'est un bel effort de sa part, étant donné sa peur de son don.

Ainsi donc, son marché consiste en une sorte d'échange de bons procédés. Elle m'enseigne l'optimisme et moi je lui enseigne la magie. C'est équitable, chacun est gagnant et même si je ne pense pas qu'elle me rendra mon optimisme, je n'ai rien à perdre à la laisser essayer. Et puis aider quelqu'un à maitriser son don me permettra de travailler et améliorer le mien. Je ne vois aucune raison de refuser dans ces conditions.

"J'accepte, ton marché me paraît tout ce qu'il y a de plus juste. Et pour sceller cet accord..."

Ma phrase inachevée s'accompagne de légers mouvements des mains. Ceux-ci se traduisirent par une sphère rocheuse venant englober et protéger la formation de glace ainsi que par la création d'un flocon fait de roche et de trois ou quatre centimètres de diamètre, mais hors de son champs de vision. Je récupère ma création et la lui tend.

"Pour sceller cet accord, prend ceci et conserve le comme moi je conservera ta création."

HRP:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Jeu 23 Fév 2017 - 21:33

Sa citation a le mérite de me faire sourire. Je la connais parfaitement, oui. Ma mère m'a toujours dit avec tendresse qu'elle me correspondait parfaitement. Et, visiblement, elle n'était pas la seule à penser cela, même si, de son vivant, je ne connaissait pas cet homme.

- Vous ne pouviez pas dire plus vrai...

J'ai murmuré. Penser à ma mère m'emplit toujours d'une grande nostalgie, je suppose que c'est normal, quand on pense à quelqu'un qu'on a beaucoup aimé et qu'on sait ne jamais devoir revoir... Mais peu importe. Il accepte ma proposition. À moi désormais de m'en tenir au rôle que je me suis donné. Même si je ne suis pas un modèle parfait en matière d'optimisme, j'en ai quand même plus que lui. Je dois donc pouvoir... Eh ! Mais qu'est-ce qu'il fait ? De la magie... D'accord. Je vais devoir prendre sur moi pour accepter ça, maintenant... Et puis, c'est moi qui l'ai proposé, je ne dois donc pas me dégonfler à la première difficulté !

Je prends donc ce qu'il m'offre, avec mille précautions. Et je ne peux m'empêcher de tourner et retourner l'objet entre mes mains, l'examinant sous toutes les coutures, fascinée.

- C'est magnifique... Et réaliste. Si ce n'était la température et la couleur inhabituelles, on pourrait croire que ce flocon est réel... Même s'il est un peu grand !

Je laisse échapper un petit rire, que je ne retiens pas, cette fois. J'ai décidé de faire confiance à mon compagnon, et je le ferai. Du moins jusqu'à ce qu'il me prouve que c'est une mauvaise idée, si cela arrive un jour...

Gardant toujours délicatement l'objet avec moi, je reprends :

- Bien. Commençons, si...

Bon, ok, j'ai encore perdu le mot. Mais tant pis, je passe directement au français, qui me semble bien plus proche de l'espagnol que l'anglais... En espérant qu'il me pardonnera mon accent, que je sais prononcé, et, surtout, qu'il arrivera à me comprendre. Mais il n'y a qu'un seul moyen de le savoir : parler, et voir sa réaction.

- Si vous êtes d'accord. D'abord, savez-vous pourquoi vous avez perdu confiance en l'humanité ?

Je suis plutôt fière de moi, pour le coup. J'ai réussi à dire deux phrases entières sans une seule hésitation ! D'accord, je parlais lentement, pour bien prendre le temps d'articuler et de penser à mes mots suivants, mais j'ai quand même réussi !

Mais pas de distraction. Sa réponse m'intéresse, aussi, je lui accorde toute mon attention.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Ven 24 Fév 2017 - 10:06


Je crus l’entendre murmurer quelque chose en réponse à la citation d’Einstein, mais je n’en suis pas persuadé et j’étais de toute façon à ce moment là trop absorbé par les réminiscences d’un passé loin derrière moi. Tout comme j’avais à peine remarqué qu’elle avait fait de son mieux pour se contenir lorsque j’avais enrobé son présent avec mon pouvoir, car j’étais affairé avec ce dernier à deux tâches distinctes et dont l’une demandait un certain doigté. D’ailleurs, ma petite création semble lui plaire, elle l’examine et l’étudie avant de s’émerveiller et de plaisanter un peu aussi.

“Pour la température je ne peux pas faire grand chose, ce n’est pas mon domaine, par contre pour la couleur j’aurais pu si j’avais eu des cristaux à portée de main. Et la taille c’est un choix artistique !”

Ma dernière phrase était bien évidemment prononcée elle aussi sur un ton humoristique, je ne suis pas vraiment un grand artiste en soit, pour une fois même que j’arrive à matérialiser exactement ce que je visualise… Avant de posséder ce don je n’étais pas vraiment habile de mes mains pour tout ce qui était dessin ou autres pliages. Il faut croire que je suis meilleur dans le domaine de la magie tellurique alors.

Elle tente ensuite de reprendre la parole, toujours en anglais, puis s’arrête en cours de phrase. Je suis conscient que ce n’est pas sa langue maternelle alors je lui laisse du temps, je la laisse chercher ses mots. Mais c’est finalement en français qu’elle reprend et qu’elle parvient même à formuler sa demande de façon tout à fait correct. Certes avec un accent prononcé, mais qui a dit que j’avais un accent anglais parfait ? Tout le monde ou presque conserve un peu de son accent d’origine lorsqu’il s’exprime dans une autre langue. De fait, je souris et essaie de me remémorer l’instant précis où je suis passé du jeune homme plein d’idéaux et d’entrain à l’homme nihiliste et sombre que je suis désormais. Ca va être compliqué d’exprimer tout cela en peu de mots, donc je vais y aller par palier et en parlant lentement et en articulant consciencieusement. Puisqu’elle a posé sa question en français, je vais répondre en français. Nous verrons bien si elle comprend ou non.

“C’est une histoire plutôt longue, donc je vais y aller doucement. Quand j’étais plus jeune, je… comment dire… j’étais un punk, du genre de ceux qui ont une crête et qui veulent changer le monde. J’avais encore foi en l’humanité à cette époque, pour moi quelques changements devaient suffire…”

Je marque une première pause ici, parce que je dois bien choisir mes mots et que je ne sais pas si elle est réellement familière avec le terme “punk”. Après tout c’est une culture assez peu répandue. Sans parler du fait que je vais aussi aborder quelques termes qui sont déjà pas énorméments utilisés par des gens qui parlent ma langue tous les jours alors pour une jeune femme qui est en cours d’apprentissage de la-dite langue ça risque d’être compliqué.

“Et puis le temps a passé, la situation s’est aggravée un peu partout dans le monde et malgré tous mes efforts rien ne changeait vraiment, pas même à petite échelle. Alors au fur et à mesure je me suis dis que l’humanité était sans espoir et que tout acte était inutile. Voilà très rapidement comment j’ai perdu tout espoir dans ma propre espèce.”

Je n’ai en réalité qu’effleuré la question, je ne lui ai pas parlé des engueulades à répétition dans le foyer familial, de ma vie dans la rue, ni bien sûr du fait que j’avais dépassé le stade d’être juste blasé et d’observer le monde évoluer sans moi. Je ne lui ai pas dis que je comptais régler le problème en éradiquant l’espèce à l’origine de tous ces problèmes. Mais si je lui disais tout à propos de ce dernier point, non seulement elle serait terrorisée, ce qui serait on ne peut plus normal, mais en plus elle irait tout raconter aux forces de l’ordres, ce que je ne peux me permettre. M’enfin, voyons déjà ce qu’elle a à répondre à ce que je viens de lui dire.

avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Sam 25 Fév 2017 - 20:47

"punk"... Ce mot est anglais, si je ne me trompe pas. Par contre, ce qu'il signifie... Je n'en ai aucune idée ! Mais peu importe, il m'a donné quelques éléments. J'écoute attentivement tout ce qu'il a à me dire, jusqu'à la fin, sans l'interrompre. Quand il a fini, je laisse encore passer un moment, pour réfléchir. J'ai quand même du mal à imaginer comment quelqu'un d'aussi engagé que le jeune homme qu'il a décrit pourrait changer si vite... Je crois que je manque de détails pour bien tout comprendre. Mais je ne veux pas non plus lui demander de me raconter l'intégralité de sa vie passée, sans compter que cela pourrait raviver des souffrances dont je ne veux pas être la cause. Chacun de nus a eu des périodes difficiles au cours de son passé, et il n'y a rien de pire que de les rappeler à quelqu'un qui tente de les oublier. Même si je ne sais pas si lui veut oublier ce qu'il a vécu, mais peu m'importe. Je ne lui demanderai pas plus de détails et ferai avec ce qu'il voudra bien me dire, voilà tout.

- "quelques changements"... J'ai conscience que de petits actes ne pourront rien changer, mais pourquoi avoir changé si... Brusquement ? Passer d'un extrême à l'autre, ce doit être causé par quelque chose de terrible, non ? Il reste un espoir, je peux vous le garantir. Et voici ma preuve : certains humains sont dignes de confiance. Il faut les trouver et s'allier avec eux pour changer les autres, simplement. Je sais que ce que je propose n'est pas facile, mais on ne fait rien de grand sans peine.

Un moment, je le regarde. Je ne le fixe pas, non, plutôt... Je dirais que je l'étudie. Sans le scruter. J'ai simplement envie de vraiment lui faire confiance, et n'ai donc plus honte qu'il remarque mon regard. Je reste un instant silencieuse, avant de reprendre :

- J'ai confiance en vous. Vous semblez connaître le monde bien mieux que moi. Peut-être pourriez-vous me faire profiter de votre expérience pour m'aider à arranger les choses ? Bien sûr, le monde ne deviendra pas parfait en quelques années, j'en ai conscience. Je sais que je ne verrai pas la fin de mon projet. Mais je le commencerai, ça me suffit. Rejoignez-moi, je vous montrerai la beauté de l'humanité, quand j'en aurai l'occasion. Certaines personnes sont de vrais trésors, je peux vous le garantir. C'est sur elles qu'on peut et qu'on doit se reposer.

Inconsciemment, je suis en train de parler de ma défunte mère et de ma sœur. Elles sont tout pour moi, depuis toujours. C'est pour cela que j'ai été si désespérée à la mort de ma mère, et que je suis désormais si attachée à ma sœur, à présent. Et que je cherche également de nouveaux soutiens, à présent que je suis loin de mon aînée.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Mer 1 Mar 2017 - 13:08


Elle écouta très attentivement, montrant un intérêt certain pour ce que je lui racontais. Elle prit même le temps de réfléchir à sa réponse. Cela ne me surprend pas tant que ça en fait, elle à l’air d’être quelqu’un d’investi et de sincère. Elle devait donc bien être sérieuse quant à sa proposition d’il y a quelques instants. Je percutais pendant ce léger silence qu’elle pouvait ne pas connaître certains termes, après tout tout le monde ne connaît pas l’environnement dans lequel j’ai baigné autrefois.

Elle finit par reprendre la parole et ce fut à mon tour d’écouter ce qu’elle a à dire sans l’interrompre. Et elle soulève en effet quelque chose que j’ai mal exprimé. C’est évident que quelques changements ne suffiront pas, j’ai juste mal exprimé ma pensée. Ce n’est pas grave, je me rectifierai par la suite. Elle part ensuite dans le fait qu’il reste un espoir, et cet espoir réside dans les quelques humains dignes de confiance. Aussi peu nombreux soient-ils, il faut les rassembler selon elle, même si ça sera difficile.

Elle m’observe quelques secondes. Je ne sais pas ce qu’elle cherche à discerner chez moi mais je la laisse faire, ça ne me dérange pas, j’ai l’habitude d’attirer les regards, entre mon gabarit et mon look passé, c’était chose courante pour moi.

Ses paroles reprennent et sont bien flatteuses. Même si elles tombent sous le sens, du moins certaines d’entre elles. Je sais que ce que je vais dire peut paraître hautain mais ce n’est pas le but, oui j’ai plus de vécu qu’elle, et je suis presque sûr que j’ai vécu des choses qu’elle ne connaîtra jamais. Ca ne l’empêche pas d’être lucide et motivée. C’est définitivement un comportement qui est à mettre à son crédit. Cette jeune fille est vraiment surprenante.

Je prends à mon tour un temps pour la réflexion, pour pouvoir organiser mes pensées et structurer ce que je vais lui dire. Après quelques secondes, je finis par ouvrir la bouche.

“Je vais te répondre dans l’ordre, mais avant je veux que tu n’hésite pas à me demander la signification des mots que tu ne connais pas, j’utilise parfois un vocabulaire particulier. Sinon, je me suis mal exprimé, par ‘quelques changements’ je voulais exprimer le fait que je me suis laissé surprendre par la charge immense d’efforts à fournir et par l’indifférence de mes congénères sur des sujets qui me paraissent essentiels.”

Je marquais à nouveau une pause dans mon discours afin de laisser le temps à mon interlocutrice de bien assimiler et comprendre ce que je venais de lui dire. Je fini par reprendre la parole, toujours d’un ton calme et posé, presque rêveur en fait désormais.

“Encore une fois, j’envie ton optimisme et le sentiment de pouvoir tout réussir qui l’accompagne, je pense que cela me manque parfois…”

Je crois que ce sont de loin les paroles les plus sincères et les plus difficiles qu’elle aurait pu m’arracher aujourd’hui. Même m’arracher tout court en fait, admettre que je regrette quelque chose de mon passé, ça ne me ressemble pas. Ca ne me ressemble même pas de parler de mon ressenti en fait, cette étudiante a vraiment un drôle d’effet sur moi…
Mais je dois continuer de parler, je n’ai pas dit tout ce que je dois lui dire. Ma voix cette fois se fait moins éloignée et je reviens à un sujet plus proche de la situation et de mon terrain de confort.

“Pour en revenir à cette question d’expérience, je serai ravi de t’en faire profiter oui, en espérant que mon vécu ne ternisse pas ton optimisme. Et quoi qu’il en soit, j’admire ton investissement et ton réalisme.”

Je ne sais pas trop comment mes années passées dans la rue ou même celles qui les ont précédées pourront l’aider, mais si elle juge que c’est nécessaire alors pourquoi pas. Elle est surprenante quand même, elle doit faire partie du club très fermé des êtres humains pour lesquels j’ai du respect et qui me feront peut être douter au moment crucial...
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Jeu 2 Mar 2017 - 20:46

Bien, il est d'accord avec ma manière de penser. Dans ce cas, cela ne devrait pas être trop dur de lui rendre cet optimisme qu'il dit avoir déjà eu. Bien. Mais il reprend la parole, écoutons-le. Tiens, il est dans de bonnes dispositions...

- Tu peux retrouver tout ça ! Tu en as envie, c'est déjà beaucoup !

Oups. Je crois m'être un peu laissée emporter. Non seulement, je lui ai presque coupé la parole, mais, en plus, je l'ai tutoyé, alors qu'on ne se connaît pas tant que ça... D'accord, vous me direz que lui aussi me tutoie, mais je suis plus jeune que lui, c'est donc normal...

Et je n'ai pas le temps de m'excuser avant que de nouvelles paroles ne suivent. Tiens, son passé constituerait-il quelque chose de sombre ? Mais j'ai besoin de l'entendre, pour comprendre. Jusqu'à présent, il ne m'a donné aucune raison suffisante pour justifier ce brusque changement de position. Si c'est quelque chose qui pourrait ébranler mes convictions, je dois être forte moralement :

- Je suis prête. Quel que soit ce passé, j'ai besoin de l'entendre pour comprendre, je ferai donc en sorte de ne pas me laisser emporter. C'est promis, j'essaierai autant que possible.

Après ces quelques phrases durant lesquelles j'ai pris soin de ni le tutoyer, ni le vouvoyer, pour lui donner le temps de réagir à ce changement dans la manière dont je m'adresse à lui, je laisse doucement mon regard sur lui, n'analysant plus, attendant simplement ses réponses et observant les expressions de son visage.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Jeu 2 Mar 2017 - 22:17


Tiens, je l’ai encore enflammée avec mes paroles. Elle doit vraiment prendre tout cela très à coeur décidément. Autre chose intéressante, elle se décide enfin à me tutoyer, pourtant je le fais depuis le début  pour la mettre à l’aise justement. Mais je fini de parler et elle ne tarde pas à reprendre elle aussi la parole, m’enjoignant par la même occasion de dévoiler ce passé si sombre. J’hésite un peu à vrai dire, pas parce qu’il me fait souffrir ni autre chose de ce style, mais parce que je ne veux pas qu’elle me prenne en pitié. Cette expérience a forgé ce que je suis devenu, et elle m’a appris des choses que peu de personnes savent.

Et puis je pose les yeux sur la demoiselle, que je trouve posée calmement sur le banc, les yeux rivés vers moi et une étincelle plus qu’intéressante dans le regard. Cette détermination pourrait bien achever de me convaincre. Dans ce cas, soit, je vais lui dire. Peut être que certains me diront que ce n’est pas si terrible, qu’il y a mille fois pire que ça. Ces gens là je leur propose de vivre ce que j’ai vécu et d’en ressortir sans séquelle.

“J’accepte de tout de raconter, mais ça risque d’être un peu long, donc je ferai des pauses régulières. Et pendant ces pauses, n’hésite pas à réagir si tu en as envie.”

Je tourne la tête et plonge mon regard dans le vide. C’est un effort de mémoire que je n’ai pas l’habitude de faire maintenant. Voilà plusieurs mois que je suis sur cette île et que j’ai laissé le passé de côté. Commençons par le commencement.

“Alors, tu connais déjà l’histoire avec mon père, mais ce que tu ne sais pas, c’est que j’ai quitté le domicile familiale il y a cinq ou six ans maintenant. Et pendant presque aussi longtemps j’ai vécu dans la rue, ou dans des immeubles abandonnés, quand j’avais de la chance. J’ai côtoyé un certain nombre de personnes à cette époque, toutes avec un vécu particulier. Certaines ont réussis à sortir de la rue, d’autres y sont mortes. J’ai vu un certain nombre de choses que je ne te souhaite pas. J’aurais pu tomber dans la drogue et l’alcoolisme, mais je crois qu’au fond de moi j’avais tout de même peur de finir comme certaines de mes connaissances.”

C’est ici que je décide de marquer une pause, le contexte est placé et c’est déjà assez dense pour quelqu’un qui est en plein apprentissage de la langue. Et puis elle aura sûrement une question ou deux, peut être qu’elle voudra des éclaircissement ou plus de détails, je ne sais pas. Je reporte donc mon attention sur elle, afin de ne pas être plongé trop profondément dans mes pensées et de ne pas risquer de louper ce qu’elle a à dire.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Ven 3 Mar 2017 - 13:37

Oh, ainsi, il a vécu à la rue ? Je me sens privilégiée, d'un coup... Mais je ne dois pas me laisser abattre, je le lui ai promis. Et j'aurais trop l'impression de remuer le couteau dans la plaie si je commentais trop. Mais j'ai quand même l'impression qu'il s'est arrêté pour me laisser parler... Je dois donc trouver quelque chose à dire.

- Euh... Désolée, j'ai du mal à imaginer ce que vous dites... Je n'ai pas connu ça.

Eh bien, pour moi qui voulais mieux comprendre, c'est raté ! Comment puis-je espérer comprendre quelqu'un qui se révèle bien plus différent de moi que je ne le pensais ?

- Cette vie a dû vous forger, non ? Qu'est-ce qui pourrait encore vous atteindre...

C'est vrai, après coup, je me rends compte que ma remarque est fondée. À le voir sans le connaître, on pourrait le croire insensible. Mais après avoir discuté avec lui, je sais bien qu'il n'en est rien.

- Mais même si vous avez eu un passé difficile, cela ne signifie pas que vous devez en vouloir au monde entier ! Essayez plutôt de faire en sorte que personne ne vive la même chose que vous, à l'avenir !

Je calme d'un coup mes ardeurs, et lui demande d'une petite voix, presque malgré moi :

- Dites... Puis-je vous tutoyer ?






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Ven 3 Mar 2017 - 18:20


Finalement j’ai peut être bien fait de faire une pause dans mon histoire, elle finit timidement par me poser quelques questions. Enfin, timidement, tout dépend. Elle semble s'acclimater tout de même un peu mieux à la discussion. Je l’écoute jusqu’au bout, je prends note de ses questions et remarques afin d’y répondre dans l’ordre. Mon récit semble la troubler un peu. Je ne lui en veut évidemment pas de ne pas pouvoir visualiser, c’est quelque chose dont il est difficile de se faire une idée. Mais son honnêteté est déjà à mettre à son crédit.

Me forger ? On peut dire ça oui, ça y a grandement participé en effet, mais peut être pas pour les raisons qu’elle pense. A vrai dire un certain nombre de choses m’atteignent encore, si ce n’était pas le cas, je ne l’aurais pas secourue en premier lieu. Elle se fait peut être une fausse idée de ce que je suis ?

Elle reprends son ardeur, et c’est ce qui me signale qu’elle s’engage pleinement dans ce qu’elle dit, qu’elle y croit dur comme fer. Elle me demande de faire preuve de compassion. Je ne suis pas fondamentalement contre, seulement je considère que la grande majorité des gens ne la mérite pas. Après tout j’ai vu l’indifférence des gens face aux autres. Pour s’indigner sur internet ils sont forts, par contre, dès qu’il faut agir il n’y a plus personne. Il faut croire que c’est ça le militantisme de nos jours. Nous ne sommes donc pas d’accord sur ce point il semblerait.

Elle finit tout de même par me poser une question que je n’attendais plus de sa part. La réponse est évidente, et c’est même la première que je lui fournirai.

“Pour commencer, bien sûr que tu peux me tutoyer, je ne me formalise pas sur ce genre de chose. Et puis c’est plus convivial.”

Ensuite, je vais reprendre la chronologie de ses réponses et remarques.

“Je t’en veux pas de ne pas imaginer ce que j’ai vécu, je sais que c’est quasi-impossible.”

Lors de ces quelques mots, je m’efforçai d’afficher un visage amical, presque chaleureux. Essayons de la mettre un peu à l’aise sur ce sujet, je ne lui demande pas de me comprendre après tout… TIens, il serait peut être intéressant que je le lui précise d’ailleurs.

“Comme tu le dis, cette vie a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, et je ne te demande pas de comprendre ce que j’ai vécu, ni de le vivre toi même. En revanche, je ne suis pas insensible, si rien ne m’atteignais vraiment, nous n’aurions pas cette discussion.”

Et là, on va attaquer le plus gros morceau, donc je la laisse un petit peu encaissé ce que je viens de dire pour pouvoir poursuivre.

“Par contre, je ne suis pas d’accord avec toi, ils ne méritent pas tous la compassion, ce que j’ai pu voir du comportement humain m’a bien déçu. L’indifférence de gens qui se disent engagé ou indignés, l’inaction de personnes qui clament à qui veut l’entendre qu’ils agissent, et autres comportements du genre ont fini de me convaincre et de me blaser.”

La connaissant comme je commence à la connaitre, elle ne sera pas d’accord avec moi, je suis persuadé qu’elle va trouver un argument pour me contredire.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Lun 27 Mar 2017 - 12:20

D'accord, je peux le tutoyer. Maintenant, il va falloir que je le fasse, sinon, de quoi aurais-je l'air ? Après tout, c'est moi qui l'ai demandée, cette autorisation !
Et il souligne bien vite une évidence à laquelle j'aurais dû faire attention. Non, il n'est pas inatteignable, c'est vrai. Les circonstance de notre rencontre prouve qu'il est au moins capable de compassion, ou de pitié. Ce sont des sentiments. D'accord. À l'avenir, je réfléchirai plus à ce que je dirai, avant de parler.
Et, encore une fois, il attaque un sujet qui va faire débat entre nous. Ces personnes qui veulent s'engager mais qui au final ne font rien... Oui, là, je vois exactement de quoi il parle. Mais mon avis diffère encore du sien, je commence à en avoir l'habitude.
Alors, c'est parti, contredisons-le encore !

- C'est vrai, certaines personnes n'agissent pas comme elles disaient vouloir le faire, là, je ne peux pas te contredire. Mais pense aux facteurs qui pourraient les empêcher d'effectuer ces actions. Peut-être qu'ils n'ont tout simplement pas les moyens d'accomplir leurs ambitions ? Je sais que, quand on n'a pas les moyens, il faut se les donner, se créer des occasions, mais... Certaines personnes pourraient ne tout simplement pas connaître leurs limites, et se croire capables de grandes actions, avant de réaliser que ce n'est pas le cas. Mais je reste persuadée que ce n'est pas la majorité qui agit ainsi. Pour moi, la plupart finissent par agir, même à moindre échelle que ce qu'ils avaient annoncé. Et c'est ça qui compte, non ? Inutile de se focaliser sur ceux qui tirent l'humanité vers le bas, il faut se concentrer sur les autres.

C'est la première fois que je parle autant... Il va falloir que je me calme un peu. Et que je lui laisse le temps de digérer cette tirade, en y répondant s'il le veut. Jamais je ne le forcerai à me répondre, cela, j'en suis sûre. Et je lui laisserai tout le temps nécessaire à sa réflexion.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Mar 4 Avr 2017 - 15:54


Et je ne m’étais pas trompé, ce qui en même temps aurait été étonnant puisqu’elle est indéniablement optimiste alors que même si je me dis réaliste je sais au fond de moi que je suis un peu pessimiste tout de même. Et elle marque des points, c’est indéniable, mais je pense que l’on s’est mal compris, je n’ai pas dû être assez clair dans la formulation de ma pensée. Ce qui peut m’arriver, comme à tout le monde je suppose. Sa foi en l’humanité est assez impressionnante tout de même, arriver à se focaliser ainsi sur les bons comportement plutôt que sur les mauvais, ou même sur l’ensemble comme je pense le faire personnellement.

Lorsqu’elle a fini de parler, je prends quelques instants pour y réfléchir et organiser ce que je pense à propos de tout cela. Une fois cela fait, je pris donc la parole.

“Je suis d’accord dans le sens où l’on a parfois les yeux plus gros que le ventre, mais donner une petite pièce ou même un simple bonjour à une personne vivant dans la rue lorsque l’on se dit outré de la voir là, rien que ça je l’ai trop vu, le pire étant ceux qui font semblant de ne pas te voir et qui tiennent le même discours en public. Ceux là n’ont aucune excuse.”

Alors oui je sais, je suis un trop fermé peut être sur ce point, mais pour l’avoir vécu, je l’ai mal vécu. Parfois, je me dis que la vie serait plus facile si je m’étais de côté ma haine envers ma propre espèce, et parfois je me dis que j’aurais de bonnes raisons de la mettre de côté. Cette jeune fille serait une de ces bonnes raisons. Mais je suis bien vite rattrapé par la réalité et la morosité de la société qui nous entoure. Et malheureusement, je ne peux qu’espérer que quelques perles comme elle survivront à ce que je prévois. Faut pas que je me pose des questions morales, ce serait trop dangereux pour ma détermination. Il faut que je me concentre sur l’entraînement de mon don, en solo ou à travers l’aide que je peux apporter à des personnes bien choisies.

Bref, voyons ce que l’étudiante a à répondre à ça, bien que j’ai été un peu moins éloquent qu’elle je suis presque sûr que mon opinion tranchée va relancer le débat, elle va forcément trouver un argument pour me contredire.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Mer 17 Mai 2017 - 12:46

Pour le coup, je ne comprends pas son raisonnement :

- Ben justement, ton exemple... Les personnes qui font ça veulent justement contribuer, à leur manière, à aider les sans logis. Tu leur donnes une pièce pour les aider à acheter de quoi tenir, ou sinon, tu leur montres simplement qu'ils existent, pour toi. Donc là, désolée, mais je ne comprends pas pourquoi tu prends cet exemple.

Je réfléchis, puis j'ajoute :

- Oui, ceux qui font comme s'ils n'existaient pas méritent une bon coup de fouet pour au moins montrer qu'ils voient ceux qui ont eu moins de chance qu'eux. Là, je suis d'accord.

Je reste finalement là, à chercher quelque chose à ajouter, mais ne trouve pas. Tant pis. Il rebondira sur ce que j'ai déjà dit, c'est sûr. Alors, autant le laisser faire. Pour lui laisser tout le temps de formuler sa réponse, je me perds un instant dans mes pensées, lui faisant assez confiance pour m'accorder un moment d'absence en sa présence.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1371

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   Sam 22 Juil 2017 - 15:48


A sa réponse, je me rends compte que je me suis peut être un peu mal exprimé et qu’elle n’a peut être pas saisie ce que je voulais dire. Puis vint sa deuxième prise de parole, et celle-ci me surprit un peu, nous étions finalement d’accord sur un point. Forcément elle devait être un peu désorientée si mes pensées avaient été confuses. Je profitai de son silence pour pouvoir m’éclaircir et lui annoncer que nous étions enfin d’accord sur un point.

"D’après ce que tu m’as répondu, j’en déduis que je me suis mal exprimé. A vrai dire nous sommes d’accord sur ce point, les personnes qui ignorent celles dans le besoin mériteraient une bonne leçon. D’autant plus si elles se permettent en plus de faire de grands discours sur le partage, l’altruisme et j’en passe.’’

Je sais que mon petit discours ne mène nul part, c’est le souci lorsque l’on est d’accord avec son interlocuteur. Tout ce qui pourrait être rajouté par dessus mes dires seraient de l’entre congratulation car nous avons le même avis. Seulement ce genre de discussions ne présentent aucun intérêt et je préfèrerais donc les éviter. Mais pour cela il faut que je lance un nouveau sujet de palabre, ou bien je dois mettre un terme à notre discussion. Après tout j’ai un peu perdu la notion du temps et je me demande s’il ne va pas bientôt être l’heure pour moi de retourner à mon occupation première. Je décidais finalement de prendre congé pour finalement pouvoir me consacrer aux recherches que j’étais venu effectuer dans un premier temps.

"Je désolé de devoir te dire cela, mais il va falloir que je m’en aille, il se trouve que ma vie est plus chargée que je ne le souhaiterais parfois. Je vais donc avoir besoin que tu fermes les yeux et, peut être, que tu te bouches les oreilles afin que je puisse nous libérer."
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 221

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Magie Voleuse


MessageSujet: Re: Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']   







Contenu sponsorisé


 

Le nihiliste, les brutes et l'étudiante [PV Sol']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'étudiante [DVDRiP]Comédie
» Elles sont bonnes, elles sont brutes et elles truandent ! [PV Kory/Méliss']
» Visite médicale des femmes n° 2 infirmière Sate
» L’occasionnelle…
» Cécilia Ripert, la petite étudiante française ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Université Tetteiteki-
TOP