Partagez | 
 

 [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]

Aller en bas 
avatar


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 112


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Mer 2 Mar 2016 - 17:21


Tempus Fugit


Le temps s'est arrêté. Et par là, je ne veux pas dire que votre montre est cassée. Non, le temps semble réellement s'être arrêté. Comment cela se fait ? Vous n'en avez aucune idée. Vous savez juste que vous étiez en train de vaquer à vos occupations quand tout a arrêté de bouger autour de vous. Tout est figé, sauf vous. Mais ce n'est pas tout. Depuis que tout est arrêté, vous entendez comme une étrange comptine. La voix, enfantine, flotte dans les airs, tout autour de vous.




Audio recording software >>

Tick, tock.
Goes the clock.
Tick, tock.
Goes the clock.
There’s something I want you to do.
Tick, tock.
Goes the clock.
Could you please go to Hizumu ?


Puisque votre seul indice semble être la ville d'Hizumu, vous décidez de vous y rendre. Et pendant tout le trajet, cette même comptine vous accompagne. Vous trouvez d'autres personnes qui ont elles-aussi réussi à échapper à ce phénomène étrange. Et une fois arrivé à Hizumu, vous vous rendez compte que les paroles de la comptine ont changé.




Record and upload voice >>
Tick, tock.
Goes the clock.
Tick, tock.
Goes the clock.
Seems we’re in a little trouble by now.
Tick, tock.
Goes the clock.
Could you please find me right now ?


Voilà que vous allez devoir vous aventurer dans la tour de l'horloge. êtes-vous prêt à faire face à ce que vous y trouverez ?

Alors que vous vous retrouvez finalement au pied de la tour de l’horloge, tandis que l'étrange comptine continue sans cesse de résonner, vous remarquez que le champ de force qui vous empêchait d’accéder à la partie droite de la tour a disparu, laissant uniquement apparaître un escalier qui s’enfonce dans les ténèbres en grimpant. Alors que vous regardez cet escalier, vous êtes pris d’un mauvais pressentiment. Vous entendez comme un murmure. Mais certains à vos côtés ne semblent pas l’entendre. Ce murmure se fait de plus en plus insistant, jusqu’à ressembler à une sorte d’appel. Vous avez envie d’y répondre, mais une part de vous ne ressent que peur. Ce couloir… Vous attire et vous repousse en même temps.

Et, de l’autre côté, vous voyez les escaliers menant à la bibliothèque. Si certains s’y sont déjà rendus, la plupart d’entre vous en a au moins entendu parler une fois. Ce couloir vous paraît plus rassurant que l’autre. Après tout, ce n’est qu’une bibliothèque. Ce n’est pas dangereux, une bibliothèque. Si ? Hélas, si les choses pouvaient être aussi simples… Si la bibliothèque semble au premier abord plus accueillante, quelque chose vous dit que ça ne sera pas le cas en réalité.



Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Mer 2 Mar 2016 - 18:32

Aujourd'hui il faisait un temps maussade. Il ne faisait ni beau ni moche, le ciel ne menaçait pas de pleuvoir et il était quelque fois caché par les nuages gris qui passaient par ci, par là. Kuroi n'aimait pas trop ce temps. Elle préférait qu'il fasse soit beau soit moche tout court. Mais pas d'entre deux... Ca la complexait légèrement. De plus que le temps était un peu lourd. Bref, un beau temps pour aller à la bibliothèque, trouver des bons livres et pourquoi pas même se prendre un chocolat chaud en même temps. Kuroi adorait cette boisson. C'était bon, chaud et ça permettait de se détendre. Oui c'était un bon plan.
Kuroi c'était donc levé de son lit après avoir longuement observé le ciel à travers la vitre de sa fenêtre. Les draps chaud qui avait adoptés la chaleur corporelle de la jeune fille s'étalaient sur le matelas. Avant toute chose, habillée de sa longue chemise de nuit couleurs bleue ciel cette fois, elle se posa devant une coiffeuse pour venir y coiffer ses longs cheveux. Elle avait l'impression qu'ils avaient légèrement poussés depuis qu'elle était arrivée sur cette île. Finalement, elle s'y plaisait plutôt bien. Et puis il y avait ce Sasha qui était toujours ou très souvent présent et là pour elle. Oui il l'aidait souvent même si de son côté aussi elle vivait sa vie. C'était d'ailleurs grâce à lui qu'elle avait un toit pour dormir. En effet après l'avoir rencontré sur la plage du Periph, il lui avait laissé ce mot qui lui indiquait "Le manoir de l'Enfer" se trouvant au Quartier Pavillonnaire "The Golden". Ici elle se sentait en sécurité même si tous les habitants de ce manoir semblait un peu... "spéciaux" à certains moments. Mais bon il était là et c'était tout ce qui comptait. Non loin de là qu'elle se sentait attirée par lui mais... Il était charmant et l'avait souvent aidé jusqu'à présent. C'était clairement une belle rencontre pour elle. Un ami sur qui elle savait qu'elle pouvait compter.

Kuroi s'empressa d'arrêter de penser à lui... Ce n'était qu'un ami après tout. La jeune fille posa alors sa brosse sur la coiffeuse et se fixa dans le miroir. Elle soupira un coup, mis sa charlotte sur le derrière de sa tête, remit ses cheveux en arrière et se releva. Mais lorsqu'elle se leva, elle ne bougea plus du tout. Elle s'était comme figé sur place. Une... Une voix venait de retentir. A l'instant même ! Une voix enfantine qui était tout sauf rassurante... Elle chantait. Les paroles étaient en anglais mais cela restait largement compréhensible :

Tick, tock.
Goes the clock.
Tick, tock.
Goes the clock.
There’s something I want you to do.
Tick, tock.
Goes the clock.
Could you please go to Hizumu ?

C'était comme si la voix était présente dans la pièce alors qu'il n'y avait personne. Oui il n'y avait strictement personne ! Kuroi tourna la tête dans tous les sens. D'où venait cette satanée voix ? Elle ne s'arrêtait même pas ! La jeune fille paniqua légèrement lorsqu'elle c'était dit qu'après la fin de la comptine tout s'arrêterait, mais bien au contraire, elle ne faisait qu'une petite pause et reprenait le chant. Ca devait être une farce des personne du manoir c'était obligé. Kuroi ne voyait que ça comme réponse. Essayant de se calmer un peu en se répétant sans cesse cette éventualité, elle alla vérifié dans le couloir, ouvrant la porte de sa chambre rapidement.
Personne. Il n'y avait personne dans le couloir. Plus de voix. C'était donc ça... Qui était là.. ? Kuroi allait retourner dans sa chambre quand la voix retentit à nouveaux dans le couloir cette fois-ci. La jeune fille aux cheveux couleur lavande sursauta soudainement en regardant le couloir, venant même échapper un petit cris qui résonna dans le château. Kuroi avait peur. Ca n'avait pas l'air d'être quelqu'un finalement ? Si ça se trouve tout le monde dormait en plus... Quel heure était-il ? Oui quel heure était-il ? Kuroi se précipita dans sa chambre, regardant son horloge. Il était 10h15. Connaissant les personnes habitants ici, tout le monde dormait à cette heure. Le cœur de la jeune fille se calma légèrement lorsque la voix retentit à nouveau dans la chambre. Kuroi se crispa. S'en était trop pour elle là... Elle se retourna, ferma la porte derrière elle et se rua vers la chambre de Sasha. Ils étaient voisin de chambre alors ce n'était pas très loin. Elle ne fit que quelque mètres et frappa soudainement à la porte, appelant le garçon par son nom. Voyant qu'il ne répondait pas, elle essaya d'ouvrir la porte. Rassurée, elle se rendit compte qu'il ne l'avait pas verouillé. Elle la ferma ensuite derrière elle, comme si ça allait la protéger de la voix à nouveau. Elle vit alors que Sasha était de côté, à moitié en position fœtale. La couverture lui arrivait à peu près au niveau des épaules. Il avait l'air de bien dormir, même si ses sourcils se fronçaient par moment. La voix retentit à nouveau, et Kuroi, prise de panique s'avança vers le lit du garçon. Elle rougit à l'idée de ce qu'elle allait faire, mais tant pis c'est comme ça ! Elle l'appela juste par son prénom au début, étant plutôt proche de lui. Mais voyant qu'il ne réagissait nullement, elle prit son courage à deux main et lui prit les épaules pour le secouer :

- S... Sasha ! Réveille toi je... Je t'en supplie ! I... Il y a une v.. Une voix !!!

La voix de Kuroi semblait désespérée et en même temps paniquée. Elle ne savait ce que cela signifiait et cela lui faisait peur. Elle n'arrêtait pas de le secouer, continuant de l'appeler ainsi.
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Jeu 3 Mar 2016 - 14:57



Il était là. J'étais sur mes gardes, il me toisait, épiant la moindre faille dans ma défense pour frapper, c'était un coup décisif, nous étions l'un face à l'autre, je ne bougeais pas. J'avais peur mais l'échec n'était pas permis, pourtant nous étions à armes égales, mais lui avait quelque chose que je n'avais pas, la colère, la haine, la soif de vengeance. Que t'ai-je fais qui méritait tant de haine ? Il fonça vers moi, il avait une arme, une lame, ou plus précisement, un morceau de verre, il se mutilait lui-même dans le seul but de me tuer, c'était comme si il n'avait eu que ce but depuis toujours, comme si c'était le moment tant attendu, il frappa, juste, précis, rapide, je bloquais en saisissant son poignet, il était chaud, et lui fit une clé de bras en faisant tourner son coude, passant un instant sous lui, l'instant d'après derrière lui, la main armée et pointée vers sa propre nuque, le coude bloquée par ma main droite, il était à genoux et moi, penché en préservant mon équilibre, nous avions à peu près la même corpulence pour ne pas dire exactement la même, du plus petit muscle à la plus large des cicatrices, sa main, mais aussi son bras, son visage étaient brûlés, ses cheveux, longs, étaient de charbons, une odeur déplaisante de cramé s'en dégageait, et son regard peinait à pleurer à causes des excroissances causées par les dégats du feu. S'il aurait pu, il l'aurait fait. D'une voix rauque il parla.

- Re ... joins ..... moi ...

- Tu appartiens au passé, ta place n'est pas ici.

- La tienne ... n'appartient pas plus ... au présent ...

Et sans prévenir, il se mit à brûler, il s'enflammait brusquement et je fut forcé de le lâcher pour bondir en arrière, me heurtant à quelque chose sans savoir quoi, des mains me saisirent les épaules et je fut agité, j'ouvrais brusquement les yeux.

- S... Sasha ! Réveille toi je... Je t'en supplie ! I... Il y a une v.. Une voix !!!

De sa petite voix paniquée, elle implorait que je me réveille, c'était le cas et mes yeux s'habituaient difficilement à la lumière du matin, malgré quoi j'étais bien là. Je saisis une de ses mains pour ne pas être plus secoué que je ne l'étais et répondait.

- Oui, oui ... je suis réveillé ... Une voix tu dit ? ... J'entends rien ...

Je me redressais et m'assis sur le lit, la couverture tombait et dévoilait mon torse, nu, bien que peu sculpté, il avait tout de même des formes avantageuses, comme quoi le peu d'exercice et de sport de combat que je pratiquais servaient un minimum, puis je m'étirais et reporta mon attention sur la petite, retrouvant petit à petit mes esprits.

- Tu n'aurais pas un peu de fièvre par hasard ? De là à entendre des v...

Je me stoppais net.
Tick, tock.
Goes the clock.
Tick, tock.
Goes the clock.
There’s something I want you to do.
Tick, tock.
Goes the clock.
Could you please go to Hizumu ?

Puis je mis un temps à redescendre sur terre, et me tournais vers Kuroi.

- Je l'ai entendue. Tu as du le comprendre toi aussi, mais cette "Voix" veut qu'on aille à Hizumu ... et probablement qu'elle ne s'arrêteras pas tant qu'on n'y sera pas. Prépare toi, Hizumu est une ville de mystère, j'y suis déjà allé, et il y a encore beaucoup de choses que j'aimerais éclaircir.

Je me levais, je n'étais pas nu mais vêtu, comme à mon habitude, d'un simple bas de pyjama, je m'avançais vers mon armoire et commença à le retirer.

- Tu ne comptes pas rester pendant que je me déshabille, si ? Pas que ça me dérange mais tu ferais mieux de t'habiller aussi si tu ne veux pas y assister.

Et sans prêter attention à si elle était encore là, je me changeais entièrement pour mettre ma combinaison noire de cuir habituelle, ainsi que mon grand manteau noir qu'elle m'avait cousu et mon gant méchanique, je remplissais aussi la quinzaine de sacoches que je portais de poudre noir, sulfure, une de phosphore, et accrochais aussi des billes contenant du sodium pour créer des flammes aisément. Tout ce matériel ne me revenait pas si cher car je le produisais moi même pour la plupart, après quoi j'attendais Kuroi à l'entrer. Une fois qu'elle m'avait rejoint, je notais l'heure : 10h15 exactement, et quittais les lieux avec l'adolescente. Aujourd'hui, le manoir était étrangement calme, Kathleen devait pioncer avec une ou deux conquêtes d'un soir à l'heure qu'il était, bah, qu'elle s'amuse, la vie est trop courte pour ne pas faire ce que l'on aime.

Je me tournais vers la fille aux grands yeux violets.

- J'espère que t'aimes la marche, direction Hizumu donc.

Et j'ouvrais la marche en sortant de The Golden puis d'Ikazuchi, tandis que la voix dans ma tête se montrait toujours plus insistante.


Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Jeu 3 Mar 2016 - 19:57

Il avait mit du temps, mais il l'avait enfin entendue. Cette voix... Cette voix qui résonnait dans la pièce comme si elle la suivait. Kuroi frissonnait légèrement. Sasha c'était permis de se lever de son lit, n'étant vêtue que d'un pantalon utilisé comme pyjama. La jeune fille devait avouer qu'il était vraiment beau garçon... Mais elle effaça directement ses idées de sa tête et se fixa sur ce que le garçon venait de lui dire :

- Je l'ai entendue. Tu as du le comprendre toi aussi, mais cette "Voix" veut qu'on aille à Hizumu ... et probablement qu'elle ne s'arrêteras pas tant qu'on n'y sera pas. Prépare toi, Hizumu est une ville de mystère, j'y suis déjà allé, et il y a encore beaucoup de choses que j'aimerais éclaircir.

En effet, la voix parlait de ce coin de l'île que Kuroi connaissait à peine. Elle y été allé une fois pour aller à la bibliothèque de l'entrée de la ville. Mais elle n'eût pas le temps de réfléchir plus de deux secondes, voyant Sasha sortir de son lit et se diriger vers son armoire où il... Il se déshabilla complètement !!! COM-PLE-TE-MENT !!!! Kuroi sentit ses joues rougir soudainement, même plus que ses joues, elle devait avoir la tête complètement rouge. Il n'était qu'en caleçon, dos à elle mais... Mais... Mais il n'avait donc aucune gêne ! La jeune fille pourtant, l'était terriblement ! Quand elle vit qu'il allait même enlever son caleçon pour le changer, Kuroi se cacha subitement les yeux de ses deux mains. Elle ne voulait pas se permettre de l'observer ainsi ! Elle n'était pas une voyeuse et même si elle le trouvait beau, ça ne permettait rien de tout ça !

- Tu ne comptes pas rester pendant que je me déshabille, si ? Pas que ça me dérange mais tu ferais mieux de t'habiller aussi si tu ne veux pas y assister.

Au fond d'elle, Kuroi n'aurait pas dit non... Mais elle ne pouvait pas ! Et puis comme il venait de lui dire, elle se devait de se changer. En rajoutant un "heu... v. Oui !!" toute gêné, elle passa à côté de Sasha, sentant une bonne odeur non loin de lui. Certes, viril, mais elle était agréable. Mettant ses mains sur le côté de son visage pour ne pas regarder à nouveau Sasha sans vêtements, elle passa la porte et se dirigea vers sa propre chambre pour y trouver des vêtements convenables pour sortir.
Elle portait encore une longue robe. Elle ne portait jamais de pantalon et cela ne la gênait guère. Elle ne voulait pas enfermer ses jambes dans un jean ou autre pantalon trop près de sa peau. Elle pouvait à peine supporter les collants l'hiver. Bref, elle mis à nouveau des petites chaussures plates assortis aux couleurs de sa tenue. Et comme toujours, Kuroi ne sortait jamais sans un chapeau ou autre accessoire sur la tête.

Une fois terminé, elle alla rejoindre Sasha qui se trouvait à l'entrée du manoir. Il avait mis le manteau qu'elle avait cousus pour lui il y a quelques mois à peine. Voir qu'il la portait, cela lui mit un grand sourire sur le visage. La jeune fille se sentit pleine de joie. C'était rare pour elle que quelqu'un prenne autant soin de ses affaires, surtout quand elle offrait des choses comme ceci.
Arrivant toute souriante près de lui, il lui rappela qu'Hizumu était assez loin du manoir. Kuroi acquiesça sans hésiter. Qu'importe s'ils avaient du chemin à faire, il était là, ça lui suffisait. Mais juste avant de partir, la main sur la poignée de la porte du grand château, la voix qui retentissait prêt d'elle lui rappela le pourquoi est ce qu'elle devait faire ce voyage avec Sasha. Cette chose lui enleva le sourire. Elle avait vraiment peur de cette voix... Elle avait peur de tous ce qui était invisible à ses yeux après tout...

Pour faire rapide, Kuroi et Sasha prirent alors le chemin pour Hizumu. En effet le chemin était un peu long, mais ce qui était le plus pesant restait cette maudite voix qui les accompagnaient "gaiement" durant TOUT le voyage ! Ils étaient passés par les zones inexploitées pour contourner le centre-ville d'Amishawa. En effet, tout deux n'aimait pas vraiment aller dans les grandes villes, et ce chemin arrangeaient les deux protagonistes. Ils étaient passé non loin de la cité scolaire Kousha et s'étaient reposés pendant quelques minutes devant le temple. Puis ils étaient allés directement en direction d'Hizumu.

Ils y étaient enfin. Kuroi se sentit légèrement plus rassurée une fois. Mais ce sentiment fût de courte durée : la voix venait de changer. ELLE VENAIT DE CHANGER !!! Kuroi sursauta à ce moment même :

Tick, tock.
Goes the clock.
Tick, tock.
Goes the clock.
Seems we’re in a little trouble by now.
Tick, tock.
Goes the clock.
Could you please find me right now ?

La jeune fille, prise de panique se rua sur Sasha. Elle s'accrocha littéralement à lui. Etant plus petite, sa tête lui arrivait à peu près vers le bas de la tête du jeune homme. Ses mains étaient donc agrippés au niveau de ses épaules, serrant un peu la veste entre ses doigts.

- Tu... Tu as entendues ... ? Elle... Elle a changée....!
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Dim 6 Mar 2016 - 22:25



Traversant la village dans le silence, on pouvait remarquer que l'endroit ressemblait à un lieu hanté, comme si une bombe avait été anoncée et que tout le monde avait évacué, le désordre en moins, non, tout était trop calme, comme si ... le temps s'était arrêté, ce qui semblait être le cas, les oiseaux ne chantaient pas, le vent ne soufflait, les arbres ne dansaient pas, tout était comme figé dans le temps. Pour l'occasion, cela me faisait penser à un jeu d'une franchise connue où l'on devait retrouver les rouages du temps qui étaient volés à leurs régions, je me mit à penser. Est-ce que ce phénomène était lié à cet endroit uniquement où est-ce qu'il touchait toute l'île ? Voir toute la planète ? Autre question, étions nous les seuls à être piégés ? Le temps de m'interroger nous arrivions au niveau du fleuve passant par Amishawa et la cité scolaire, sans pour autant traverser une des deux villes, un chemin entre les deux suffisait amplement, et même si le temps était potentiellement arrêté, j'évitais toujours autant la ville.

Après avoir traversé le fleuve qui coupait l'île en deux en longeant Kousha, les terres inexploitées se trouvaient devant nous, ici non plus, il n'y avait âme qui vive, ou plutôt âme en dehors de l'étreinte du temps qui nous affligeait. La voix persistait, si bien que j'aurais limite pu me vanter de connaître les paroles par coeur si le chant était plus diversifié dans ses paroles, je savourait donc les instants de pause et apprenait comme je pouvais à ignorer cette voix. J'en venais même à un moment à pester contre elle oralement.

- Oui, oui, on y va à Hizumu ...

Comme si j'aurais pu être entendu, l'espoir était là, mais elle reprenait toujours après quelques secondes de blanc, à ce compte là les événements de Hizumu et notamment la "Nuit de Hizumu" ne seraient que des parties de plaisir à essuyer, comparé à cette satanée voix que je n'arrivais pas à sortir de ma tête. A force d'y prêter l'oreille, je pu constater quelque chose. La voix n'avait pas l'air à proprement parler dans ma tête mais au dessus, comme les religieux diraient que Dieu veille sur nous, elle avait l'air de faire de même, perchée dans son trône au coeur des nuages figés dans le temps, nous regardant avancer sous une torture constante qu'était son timbre vocal. J'hésitais un regard vers le ciel, même le soleil semblait être peint sur une toile de cire géante.

Après avoir marché de longues minutes rythmées par cette voix qui coupait court à tout dialogue, nous arrivions au temple, les feuilles étaient figées dans les airs, et l'endroit habituellement peuplé était aussi désert que Ikazuchi. C'était définitif, il y avait clairement un problème avec le temps ici. Si bien que je n'avais pas vu le temps passer sur la route de Hizumu. A l'entrée de la ville, l'atmosphère était bien plus pesante encore.

Tick, tock.
Goes the clock.
Tick, tock.
Goes the clock.
Seems we’re in a little trouble by now.
Tick, tock.
Goes the clock.
Could you please find me right now ?

La voix venait de changer et mon instinct se mit seul en marche, je voyais clairement les tours jumelles, c'était là qu'il fallait aller.

- Tu... Tu as entendues ... ? Elle... Elle a changée....!

Je hochais la tête.

- Atarimae darou, évidemment, maintenant que nous sommes à Hizumu, nous ne pouvons plus reculer, c'est comme si quelque chose nous en empêcherait dans tout les cas ... Mon instinct me crie d'aller aux tours jumelles, j'y suis déjà allé, il y a quelques jours à peine, et il y a une tour scellée ... quelque chose me dit que c'est dans celle ci que nous devrons aller. Tu viens ?

Dis-je en tendant ma main vers elle. Dès lors qu'elle la prise, je la tirais vers moi et la montait sur mon dos, puis sans crier gare, commençais à taper un sprint, plus vite cette voix cesserait, mieux nous nous porterions, c'est alors que nous arrivions face à la tour scellée dont il était question, les plantes n'étaient plus là pour former un mur et nous offraient limite une way in. Sans demander, je m'avançais, Kuroi toujours sur mon dos, et commençait à gravir les marches se présentant à l'entrée, avec un étrange sentiment me prenant aux tripes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 112


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Jeu 10 Mar 2016 - 10:57


Tempus Fugit


La Tour Sejou. Habituellement close, désormais ouverte, pour cet étrange instant, figé entre deux secondes. L'ambiance qui s'en dégage a de quoi inquiéter les plus aguerris. Cette étrange brume qui flotte doucement au ras du sol semble capable d'engloutir n'importe qui et n'importe quoi... Mais aussi d'y dissimuler absolument tout. Peut-être que, dans ce lieu, seul l'esprit peut créer ce qu'il s'y cache... Ou peut-être que ces choses sont réelles... Après tout, qui sait ? Certainement pas les nouveaux venus, ni celui qui cherche à découvrir, ni celle qui cherche à apprendre. ils sont tous deux plus ignorants que des enfants le jour de leur naissance. Et les voilà en quête de réponses. Comme c'est mignon. Si la brume avait un visage, nul doute qu'elle en aurait souri d'amusement, si elle avait été capable d'exprimer ou de ressentir des émotions. Car pour chercher des réponses, il convient avant tout de connaître les questions. Même si parfois, des questions ne sont pas encore découvertes. Elles le seront juste plus tard.

La quête de savoir, la quête de réponses. Des occupations qui peuvent sembler bien futile comparée à certains instants, comme celui-ci, figé hors du temps. Et ces occupations finissent toujours par amener l'esprit à apprendre des choses qu'il aurait préféré ne jamais connaître. Car beaucoup croient que le savoir est une arme lumineuse contre les ténèbres de l'ignorance. Ils ignorent que cette même lumière engendre des ombres encore plus grandes. Les ténèbres de l'esprit ne sont pas éliminées si facilement... Ces deux chercheurs en herbe vont finalement l'apprendre bien tôt, à leurs dépends...

Les marches s'étendent et s'enfoncent dans l'ombre et la brume, à l'infini, semblant pouvoir croître à volonté, augmentant leur nombre au fur et à mesure qu'on les franchit...




Prochaine intervention de PNJ dans  ~  tours




Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Sam 12 Mar 2016 - 16:49

Lui aussi l'avait remarqué apparemment. Kuroi se sentait alors un peu moins folle... Elle en avait pourtant l'impression de le devenir. Plus la voix continuait de résonner, plus la jeune fille avait l'impression qu'elle imprégnait son cerveau. Comme une sorte de marque indélébile. Et là, elle venait de changer. C'était la même voix, mais les paroles n'insinuait pas les mêmes choses...Kuroi avait donc l'impression qu'une deuxième marque venait d'apparaître dans son cerveau... Cette chanson allait finir par la rendre dingue. Mais Sasha avait l'air de la comprendre. Lui non plus n'avait pas l'air vraiment rassuré... Du moins, il donnait l'air d'être sur de lui et de savoir ce qu'il faisait :

- Atarimae darou, évidemment, maintenant que nous sommes à Hizumu, nous ne pouvons plus reculer, c'est comme si quelque chose nous en empêcherait dans tout les cas ... Mon instinct me crie d'aller aux tours jumelles, j'y suis déjà allé, il y a quelques jours à peine, et il y a une tour scellée ... quelque chose me dit que c'est dans celle ci que nous devrons aller. Tu viens ?

Kuroi ne pouvait qu'accepter... Après tout, s'il y était déjà allé, autant en profiter. Il s'aura surement plus de chose qu'elle pour le coup. Il l'a pris sur son dos, comme une petite fille. Curieusement, cela ne la dérangea pas le moindre du monde. Au contraire, on aurait dit qu'il voulait prendre soin d'elle et faire en sorte que tout irait bien. Kuroi s'accrocha à lui, les mains sur ses épaules, s'agrippant légèrement à sa veste. Elle n'avait clairement pas peur de la déchirer. C'était elle qui l'avait conçue après tout et elle en connaissait sa rigidité.
Restant sur son dos, cramponnée, elle regarda les alentours. Une deuxième tour n'était pas trop loin. Elle avait l'air... Beaucoup plus "safe" comme on dit. Elle aurait plus attirée Kuroi pour le coup, mais elle faisait confiance à Sasha et elle le suivrait quoi qu'il arrive.

Une fois rentrés, Kuroi vit que l'endroit n'était pas normal... Il y avait quelque chose dans l'air. Quelque chose qui la mettait clairement mal à l'aise. Serrant son étreinte sur le dos de Sasha, elle pouvait aussi sentir que lui aussi serrait légèrement ses fines petites cuisses. Kuroi observait. Il avait une sorte de brume dans cet escalier qui n'avait l'air de ne jamais finir. La jeune fille se dit qu'elle se sentait plutôt bien sur le dos de Sasha et qu'elle le plaignait un peu de devoir marcher ici dans cette ambiance. Car en plus de faire sombre, la petite couche qui prenait place ici semblait limite vivante. Ce n'était surement qu'une impression, mais Kuroi préféra se serrer davantage contre son coéquipier. Se collant davantage, le garçon pouvait clairement sentir sa respiration dans son cou, et peut être même le battement du cœur de la jeune fille s'il se concentrait bien.
Essayant de ne plus se concentrer sur cette immonde chose au sol, elle remarqua que depuis presque plus de 5 minutes, ils étaient toujours dans cet escalier. N'était-ils donc toujours pas arrivés au prochain étage ? Kuroi déglutit doucement, regardant derrière eux pour regarder si on pouvait voir d'ici le début des marches. Mais elles avaient disparues... L'ombre prenait place et la brume qu'elle avait remarqué aux pieds de Sasha augmentait en épaisseur et cachait clairement la plupart des décors (déjà qu'il n'y en avait pas beaucoup à par les murs à moitié moisies à certains endroits...).
Clignant des yeux pour mieux voir, elle avait crus voir quelque chose faire bouger cette sorte de fumée. Oui, oui. Quelque chose venait de passer. Kuroi en était sur. Mais fronçant les sourcils, elle s'était dit que ça ne devait être qu'une simple illusion d'optique... Après tout, ils avançaient encore et encore. On aurait dit que cet escaliers était infini ! La jeune fille se remit de sorte à ce que son regard soit tourné devant eux, pour voir les marches de devant. On ne pouvaient pas les distinguer en détails, mais à vrai dire elle n'avait pas vraiment envie après ce qu'elle venait "d'apercevoir".
Sasha lui, montait ses escaliers comme s'il avait fait ça tout sa vie. Il n'avait pas l'air exténué alors que ça devait au moins passer les 20 minutes de marches maintenant dans cet endroit ! Enfin... Si les minutes passaient réellement. Le temps était-il vraiment réel à l'heure qu'il était.. ?

- S... Sasha ? Je ne suis pas trop lourde ? Tu as déjà monté beaucoup d'escalier en me portant... Ca... Ca va aller ?
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Lun 14 Mar 2016 - 13:39



Kuroi n'était absolument pas lourde et j'avais largement assez d'endurance pour la porter dans les escaliers, les marches furent longues à gravir à partir des centaines qui s'enchaînaient, la montée semblait de plus en plus dures, l’atmosphère se faisait pesantes, puis à un moment, je faisais descendre Kuroi de mon dos.

- ... Quelque chose ne vas pas, on est déjà censé avoir atteint la moitié de la tour, et pourtant, toujours rien.

Je me tournais vers la sortie et ne vis même pas la lumière de l'extérieur, et de l'autre coté, tout était toujours plus sombre, je sortais une lampe torche de mon attirail et l'allumais pour y voir plus clair, mais elle grésillait et semblait déjà être épuisée, pourtant elle n'était pas si vieille que ça ... et comme c'était une lampe torche de secours, on ne pouvait pas changer la batterie. Je me posais sur les escaliers et réfléchit un instant.

- Je pense avoir comprit. C'est un problème de perspective, nous passons par les même couloirs et ça fonctionne tant qu'une magie est appliquée, permettant en préservant du regard l'apparence de la tour d'appliquer une boucle faisant penser aux escaliers de Penrose, on pense monter, alors que l'on stagne à un certain niveau, on a alors deux solutions. On peux soit fermer notre esprit et monter encore pour tromper la perspective, soit ...

Je griffais à plusieurs reprises un mur de sorte à ce que les traces soient bien visibles.

- A l'inverse, on peux prêter attention au moindre détails et prouver la faille afin de détruire le paradoxe. Tu vois ? Mais dans tout les cas, il faut qu'on le fasse tout les deux, soit on détruit la faille ensemble, soit on l'ignore ensemble, c'est comme trouver l'équilibre dans une balance anglaise, si on pèse chacun d'un coté, on restera bloqués, tandis que si on pèse du même coté, on renversera la balance.

Je regardais tout autour et fixa la suite du couloir, quelque chose se passait définitivement et je prenais la main de Kuroi.

- Dans tout les cas, on ne doit pas se séparer.

Et je l'emmenais avec moi sur les prochains pas, il n'y avait pas de méthode plus simple l'une que l'autre, il fallait uniquement se prouver à soi-même l'absurdité du piège pour que la magie éclate, j'observais chaque détails et toutes les 50 marches, marquait un nouvel endroit dans le couloir, mais jamais le même et apparemment pas selon un ordre précis, du moins, d'un point de vue extérieur, l'idéal était qu'elle se pose la question du pourquoi, mais je ne pouvais pas intervenir, il fallait que ça soit de sa propre curiosité si je voulais que ça fonctionne, et au moment où elle y réfléchirait, le chemin s'ouvrirait, nous aurons détruit ce paradoxe digne de Penrose et pourrions accéder à la prochaine salle.


Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Mar 15 Mar 2016 - 14:21

Sasha avait raison. Il avait tout compris. Il l’avait devancé dans son résonnement et Kuroi le lui en laissa l’honneur. En effet, ils étaient comme piéger dans une sorte de lieu parrallèle qui les maîtrisait à distance. Kuroi avait lus une histoire similaire dans un livre une fois. Il était fort interessant et parlait de beaucoup de cas qui avaient réussie à échapper à cet étrange effet qui était limite paranormal. Kuroi se concentra alors sur le long discours que lui tenait Sasha. Il concordait. C’était parfait. Il avait les deux solutions nécessaire. Il fallait à présent les appliquer et vite. Kuroi avait l’impression que le temps c’était peut être arrêté, mais elle sentait qu’au final ils n’en avaient pas. Ils devaient se dépêcher. Elle le sentait. Kuroi allait répondre quand Sasha lui pris la main :

- Dans tout les cas, on ne doit pas se séparer.

Kuroi rougit. Elle le regarda un moment mais n’eût pas le temps de voir attentivement son visage. Il avait déjà touné la tête pour aller griffer des parcelle de mur. Bien pensé en effet. Kuroi souria. Elle lui souriait même s’il ne le voyait pas forcément. Oui elle ne te lâchera pas. Elle se le jurait intérieurement.
Ils continuaient alors de marcher dans les escaliers qui ne cessaient jamais.

- Si l’on en croit tes griffures, nous ne passons qu’une fois sur deux au même endroit. Il y a donc un moment où... Où il y a une faille. La faille dont tu as surement parlé S.. Sasha. Elle peut être détruite... Il faut juste... Il nous faut juste...

Kuroi s’arrêta de marcher un moment. Elle gardait la main dans celle de Sasha, ne voulant pas la lâcher. L’autre était au niveau de ses propres lèvres. Elle venait de baisser la tête et se mordillait le bout du doigt pour mieux réfléchir. Fixant le sol, toujours pleine de brume, elle remarque un signe. Quelque chose. Kuroi s’arrêta net de parler, venant s’accroupir. Elle risqua alors de plonger sa main dans la brume. Ce n’était clairement pas une brume ordinaire. Elle avait une présence. Pas littéralement, mais on pouvait sentir une chose venir vous caresser le bras et passer le long de vos doigts. Quelque chose de froid et de pénétrant. Kuroi essaya de rester infaillible au vue de la présence de Sasha qui l’observait à présent. Elle prit une longue respiration.

- C’est dans le sol...

Elle caressa alors la pierre dont était fait l’escalier à certains endroits. Tout était lisse, mais il y avait cette empreinte dans le sol. Kuroi ne voyait pas très bien, mais suggéra que c’était cette chose qu’on voulait cacher. C’était donc une sorte de piège à long therme. Elle était aussi persuadé que même après avoir passé les escalier, quelque chose de pire les attendras... Mais quoi ?
Kuroi essaya de caresser doucement cette empreinte noir au sol. Elle semblait former une sorte de signe. Se mordant légèrement la lèvre inférieure, elle appuya doucement sur le dessin dans le sol. Un vent souffla alors soudainement dans l’escalier. Kuroi se releva soudainement, n’ayant toujours pas lâché la main de Sasha et se tourna vers l’endroit d’où le vent venait.

- C’est ça ! Ce ne sont que de simples interrupteur ! Il faut appuyer sur les signes au sol. C’est pour ça qu’il y a de la brume ! Pour cacher ses dessins... Je n’arrive pas vraiment à voir ce qu’ils définissent mais ils annonce la sortie !

Kuroi se surprise elle même de parler aussi rapidement et sans vraiment de bégayement. Elle rougit légèrement à l’idée mais ne fixa pas son coéquipier pour autant. Il était temps de tout finir. Kuroi chercha autour d’elle d’autres marque, fixant alors le sol. Elle essayait de bouger les pieds pour faire bouger la brume et montrer des failles. Sasha l’aidait aussi à son tour, ayant compris. Tout en marchant dans les escaliers, ils avaient pour l’instant fait un total de 4 dessins. Le dernier... Se trouvait sur une porte en face d’eux. Il avait réussis à aller jusqu’en haut du premier étage.
Kuroi serra donc sa main contre celle de Sasha. Sa respiration tremblait légèrement, redoutant ce qui se trouverait derrière le seuil.

- Oui... On ne doit pas se séparer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 112


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Mer 16 Mar 2016 - 16:56


Tempus Fugit


Une énigme résolue, et voilà que les deux apprentis explorateurs croyaient en avoir terminé ? Quelle belle ironie. Alors que les deux curieux, dans leur soif de découverte, avaient essayé de faire montre d'un minimum d'intelligence, ils venaient simplement en réalité de commencer leur descente  aux enfers, alors que leur ascension au paradis commençait si bien. Quel dommage... mais s'ils en souffraient, ils ne pouvaient finalement s'en prendre qu'à eux-mêmes. Aucun des parasites qui se trouvait dans cette tour n'était le bienvenu ici. Mais ça, le murmure se chargerait bien assez tôt de leur apprendre...

Car cette tour était réservée, bloquée. Et s'ils pouvaient y pénétrer à cause des événements si particuliers qui se déroulaient, car finalement, ils avaient été appelés à la rescousse... Ce n'était pas le murmure qui les laisserait passer si facilement...

Alors, pour satisfaire les deux curieux, il se prit à faire apparaître une lueur rouge, qui teintait la brume d'une couleur de sang... Tandis que les murs commençaient à suinter, dans un liquide étrange et visqueux. Certes, l'image était classique... Mais l'esprit des deux jeunes gens feraient le reste... A moins que ?

Rapidement, un visage apparût devant leurs yeux. La jeune femme le reconnaissait sans aucun problème. La jeune fille qui les regardait affichait un léger sourire, tenant une fleur de tournesol dans la main.

-Ku... Roi...

Prochaine intervention de PNJ dans  ~  tours




Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   Lun 4 Avr 2016 - 10:14




Au prix de quelques efforts, nous arrivions à percer cette énigme, Kuroi avait usé d'une manière que je n'aurais pas soupçonné et tout fut comme trop simple, malgré quoi je la suivais alors qu'on arrivait dans la prochaine salle, la porte entrebâillée qui avait laissé passer le courant d'air plus tôt se fit oublier une fois que nous l'avions traversé, littéralement car elle disparut, la brûme ici avait l'air plus rouge que celle d'avant, blanche, un effet spécial dû à un jeu de lumière, classique, mais l'effet était bien rendu, ceci n'était donc alors qu'une farce ? La voix dans ma tête avait complètement cessé dès lors et les murs se tintèrent des aspects digne des classique de jeu d'horreur, comme s'ils se liquéfiaient en une matière aqueuse coagulée, je sentit la main de Kuroi glisser et tenta de la rattraper, trop tard, je me tournais, la salle était vide, je vis quelqu'un devant moi, un visage inconnu aux boucles dorées, une enfant, tenant une fleur à la main, elle portait un sourire malsain comme si elle venait de réussir ce qu'elle voulait.

Elle s'approcha de moi, me fixa un instant, et murmura le nom de ma coéquipière. Je ne dit rien et ne bougea pas, s'il y avait un piège, mes sens étaient en alerte.

- Je me demande si ... tu lui manqueras ...

J'allais me retourner afin de lui mettre mon poing dans les dents, mais une force ne pouvant appartenir à un enfant frappa dans l'arrière d'un de mes genoux tandis qu'elle quittait mon champ de vision avec un petit rire qui résonnait dans la salle, j'étais à genoux, par terre, et fixait le sol, mes mains étaient en contact avec une surface aqueuse et j'écartais la brume pour mieux voir, en la balayant de ma main droite, une simple flaque d'eau, je vis mon reflet ... mais je ne me reconnaissais pas, pourtant c'était bien les mêmes cheveux noirs, la même veste noire et la même combinaison, mais les yeux ... ces yeux que je voyais dans l'eau étaient vides, et elle arpentait un sourire qui n'était pas présent sur mes lèvres, je me redressais, la douleur me tiraillant dans mon genoux, je pouvais tenir bon, mais je n'étais pas seul ici. La gamine n'était plus là ... Elle devait à présent être avec Kuroi, moi, j'avais un autre problème sur les épaules ... La présence s'intensifiait, et bientôt, je sentit un souffle régulier et horriblement calme dans mon cou, quelqu'un était là, je griffais derrière moi à l'aide de mon gant, mais rien de plus que le vide de la salle. Bientôt, je distinguais une forme, comme un arbre mort plus loin, je ne voyais plus les murs comme si l'endroit était infini, seul cet "arbre" me servait de repère, je m'avançais vers ce dernier en gardant mes sens en alerte, tandis que dans la pièce résonnait le bruit de mes pas dans les quelques centimètres "d'eau" au sol.

Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTRIGUE] Tempus Fugit. [Groupe 10 : Kuroi Zetsubo/Sasha Undermoon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [INTRIGUE N°2] Groupe 1 : Au Sommet de la Tour
» Tempus fugit
» Intrigue VI => Groupe Boba
» Intrigue VI => groupe Matt
» Intrigue 2.1 - groupe 2 : pauvres âmes en perdition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hizumu : Sloping World :: Les tours Jumelles « Neijiru » :: La tour « Sejou »-
Sauter vers:  
Top-Sites