Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kuroi Zetsubo Auteur
MessageSujet: Kuroi Zetsubo    Dim 14 Fév 2016 - 22:33

KUROI ZETSUBO (♀)

03/06/97 - Japon • Japonaise • Hétéro • bouquiner • Susanoo • Patchouli Knowledge


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
Kuroi est quelqu'un de plutôt réservée. Elle ne parle presque jamais où alors de façon assez saccadée et "perturbée". On pourrait la considérer comme quelqu'un d'extrêmement timide et qui n'ose rien. Elle reste souvent à l'écart des gens et a pour habitude d'être assez éloignés d'eux. Quelque fois, on pourrait croire qu'elle aurait peur des autres humains tellement elle les évites. Malgré tout ça, c'est quelqu'un qui aiderait les personnes en cas de besoin. Elle ne s'attend pas forcément à avoir de retour ou autre, mais elle préfère se dire qu'elle aurait agît, plutôt que de ne rien faire...

Kuroi est aussi quelqu'un qui montre ses sentiments à tout va, malheureusement. Elle préfèrerait paraître sans âme, mais elle est tout le contraire. C'est pour cela qu'elle se cache presque systématiquement derrière les bouquins qu'elle lit. Dès qu'elle sent une émotion l'envahir, elle s'en sert comme d'un bouclier. Certains, la trouve étrange même. D'autres on même dit qu'elle avait l'air d'être toujours dans le vague à cause de ça.

Si elle devait se trouver face à une personne, Kuroi risque d'être très timide et de ne pas savoir quoi faire. Elle resterait la plupart du temps silencieuse ou n'échapperait que des "Heu.. Je...", et la plupart de ses sentiments seraient retranscrit à travers sa manière de bouger. Elle pourrait être énervante comme elle pourrait devenir chou à être incertaine.

Mais malgré ce côté "timide" et "mignon" qui la rend presque innocente, il ne faut pas oublier que ses sentiments sont plutôt fort et présents. Ce qui amène donc à son côté "violent". Il se peut que Kuroi, par une soudaine excès de sentiments trop fort ou trop puissants, la fasse littéralement péter un câble. De tel, qu'elle pourrait en devenir dangereuse. Fort heureusement, cela reste encore plutôt rare...


INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : Kuroi n'aime pas son pouvoir et aimerait le laisser là où il est plutôt que de l'utiliser à tout va... Elle ne possède aucun objet pour les faire retranscrire et seul ses émotions sont la clef qui mène à ses pouvoirs. Par exemple, elle ne pourra rien faire si au fond d'elle même elle ne ressent rien.
• Affinité : Kuroi déteste sa magie, dût à son passé. Malgré ça, elle sait l'utiliser comme elle peut. Même si elle la déteste et qu'elle aimerait ne jamais s'en servir, elle s'est rendue compte qu'elle lui était d'une grande aide dans certains moments de sa vie... Résultat, elle l'accepte et n'hésiteras pas à s'en servir, même si elle essaye tout de même de ne le faire qu'en cas de besoin.


DESCRIPTION PHYSIQUE
Kuroi est une jeune fille assez grande et très fine pour son âge. Certains la trouveront peut être anorexique, mais n'est que très fine : 1m70 environ pour 43kg. Elle a de très longs cheveux épais d'un violet pâle qui lui vont jusqu'aux haut des cuisses. Elle attache ses deux mèches de devant avec de gros nœuds et laisse sa frange au naturel. Elle orne sa tête d'une charlotte d'un rose très très pâle, presque blanc sur laquelle y est attachée des sortes de pin's en forme d'étoiles, de lunes... Néanmoins, sa tenue serait plus décrite comme étant... une sorte de pyjama. C'est une très longue robe rayée violet et blanc, accompagné d'une veste (robe de chambre) rose aussi pâle que sa charlotte. Lorsqu'elle se trouve chez elle, elle reste la plupart du temps pied nus, mais à l'extérieur elle porte des petites ballerines violettes.
Les yeux de Kuroi sont violet foncé qui sont accompagnés de grand cils long, qui lui font quelques fois un air d'enfant. Elle aime aussi orner ses ongles d'un vernis à ongle violet ou blanc, celons ses envies. Elle se ballade tout le temps avec de quoi mettre un livre ou deux (ou 10 d'ailleurs...) dans un petit sac en bandoulière qu'elle ne lâche jamais, sur lequel est dessiné une grosse étoile jaune.


RACONTE NOUS SON HISTOIRE
Accroupie, dans le jardin, elle était la à observer les fleurs. De jolie petites violettes étaient plantés depuis maintenant plusieurs années dans ce coin du terrain familial. Elle passait ses petits doigts fins le long des pétales d'une des fleurs. Son regard était comme bloqué sur les petites gouttes de rosé, restés proche du cœur de cette beauté de la nature. Kuroi, n'avait que 9 ans. Elle fuyait l'intérieur de la maison, encore une fois à cause d'une disputes de ses parents. On était en début Avril et cela faisait depuis le début de l'année qu'ils ne cessaient de se prendre la tête. Malgré son jeune âge, Kuroi ne voulait pas ou plus rester ici... Elle en avait marre. D'autant plus que sa petite sœur, Maë, était forcée de rester dans la maison.
Décidant donc encore une fois de sortir d'entre les murs de cette prison, elle venait de s'immobiliser devant ce petit bouquet de violettes présent dans son jardin. Elle adorait ces fleurs. L'odeur qu'elle propageait la faisait souvent rêver. Encore pieds nus et en pyjamas, ses orteils caressant l'humidité de l'herbe fine qui passait entre ses doigts de pieds, elle laissait le bas de sa chemise de nuit s'humidifier. Ses longs cheveux d'un violet pâle lui permettait de ne pas avoir trop froid à cause du petit vent frisquet qui régnait dans l'air.

Un cri résonna. Ce n'était pas n'importe quel cri. Il provenait de la maison. Encore. Un cri de femme. Celui de sa mère. Elle devait surement encore une fois faire une de ses nombreuses crises. Kuroi se mit les mains sur ses oreilles, lâchant donc la fleurs qui tanguait suite au mouvement brusque de la jeune fille, laissant les gouttes restantes de la rosé tombé sur l'herbe. Les yeux fermés, elle n'espérait qu'une chose : que cela s'arrête et que sa mère ne s'en prenne pas à sa petite sœur. C'était au tour du père d'hurler. Et comme toute les fois, c'était lui qui faisait le plus de bruit. Kuroi en avait assez. Elle se releva précipitamment, et se mit à courir loin. Loin de cette maison. Loin de tout ça. Mais pas trop loin non plus... Il y avait ce champs. Ce champs de tournesols qui lui plaisait tant, et qui lui permettait de se détendre. D'oublier.
Elle se précipitait là-bas, espérant y trouver un réconfort. Il fallait juste traverser cette route. Aucune voiture n'y passait de toute façon et elle traversa sans même observer les alentours. Et elle y était. Mais les tournesols n'étaient pas en fleurs... Ils n'étaient encore que des bourgeons. Kuroi parût déçue. Elle qui pensait venir se détendre en humant leurs douce odeur, en plongeant son nez dans la grande fleur, qui faisait sa taille. Faisant la moue, elle caressa tout de même le bourgeon en face d'elle.

- Petit bourgeon de Tournesol... Plus tard tu seras grand... Plus tard tu pourras suivre le soleil. Il faut juste que tu attendes encore un peu...

Kuroi baissa la tête. Le tournesol était la fleur préféré de Maë. Elles n'avaient qu'un an d'écart toute les deux. Malheureusement, elle ne pouvait jamais en voir. Seul les fois où la mère des deux enfants voulait bien, elle allait discrètement chercher une tige pour la découper et lui ramener une éblouissante fleur de soleil.

- Et tu viendras rendre visite à ma sœur... Beau Tournesol.

Le soleil commençait à peine à véritablement faire son apparition dans le ciel. C'est à cet instant que Kuroi remarqua qu'il était vraiment tôt. Elle tourna la tête vers la propriété de ses parents. On pouvait la voir d'ici. Cette grande maison. Kuroi s'y serait amusée s'il n'y avait pas une aussi mauvaise ambiance dedans. Ce qu'elle aurait donné pour pouvoir fuir cet endroit. Mais il y avait sa sœur. Enchaîné là-bas. Et il fallait qu'elle la sorte de la dès que possible. Ensemble. Toutes les deux.

Elle se décida à rentrer chez elle, à contrecœur. A la maison, ça c'était calmé. Il y avait un silence de mort dans le hall principale. Mais une table avait été renversée, et des vases éparpillés sur le sol. Les fleurs qui étaient dedans, à moitiés fanées, gisaient sur le sol,  et l'eau contenue formait des flaques. Toujours pied nus, Kuroi évita les bouts de porcelaines qui trainaient par terre en marchant sur la pointe des pieds. Elle traversa le hall et croisa le couloir qui menait à la cuisine. Là bas s'y trouvait son père, une bouteille à la main. Il devait être saoule. Mais pas de trace de sa mère. Kuroi décida alors de monter voir sa petite sœur, qui se trouvait à l'étage, dans la chambre voisine à la sienne.
Elle toqua doucement :

- Maë ? C'est moi.. Kuroi.

- Mmm...................

Ce bruit était significatif pour Kuroi. Elle se permit alors d'ouvrir la porte et de la fermer soigneusement à clef derrière elle en laissant cette dernière dessus.

- Je suis allée voir le champs de tournesol Maë... Ils sont devenus des bourgeons ! Tu pourras bientôt en avoir un dans ta chambre si tu attends encore un peu.

Sa sœur ne répondit qu'avec un son étrange. Kuroi lui offrit un sourire et se rapprocha d'elle pour venir lui brosser les cheveux en venant s'installer sur son lit avec elle.

- Tes cheveux sont tout emmêlés ma sœur...

La brosse qui était avant posée sur la table de nuit de Maë, venait à présent s'entrelacer entre les longs cheveux de la jeune fille. Quelques nœuds en effets venaient gêner le passage de l'outil et rendait le mouvement saccadé. La jeune sœur ne disait rien. Kuroi non plus. Ses yeux suivaient le mouvement de ses mains. Sa sœur avaient de longs cheveux dorés. Ils étaient ondulés, et ressemblaient beaucoup à ceux de sa mère. Tandis que ceux de Kuroi était raide, provenant de son père. Maë se remit à grogner en un sorte de râle qui provenait du fond de sa gorge.

- Oui sœurette... Ne t'en fait pas... Nous partirons bientôt.

Kuroi avait à présent finis de prendre soin d'elle. Elle s'était séparé de son lit et était maintenant face à elle. La jeune fille aux cheveux violets pâle sentit son ventre se contracter... Elle se sentait mal. Très mal. Sa gorge brûlait et elle tenta de retenir ses larmes sans grande réussites. Des gouttes venaient perler sur ses joues.

- Je te le promet...

- - - - - -

Quelques mois plus tard, Kuroi avait maintenant 10 ans. Elle avait demandé à sa mère de bien vouloir encore une fois aller chercher une tige de Tournesol pour Maë. Elle dût insister un peu, mais elle pu récupérer la fleur pour l'amener en vitesse auprès de sa sœur. Chaque été, elle prenait le temps d'en mettre une dans un vase transparent dépourvus de décoration posé sur la table de nuit. Maë avait l'air heureuse. Elle bougeait frénétiquement en voyant le cadeau qui lui était destiné, échappant un rire sonore. Kuroi avait pris soin d'elle toute l'après-midi, quand une nouvelle dispute éclata au rez-de-chaussée de la maison. Maë sembla changer du tout au tout, et se mit à avoir un visage apeurée, et pris les couverture pour se cacher dessous. Le bruit lui faisait peur. Kuroi, elle, resta sans bouger, à écouter. Encore une fois, le même sujet de discutions.

- C'est de ta faute si j'ai accouchée d'une monstruosité pareil !!

- MA faute ? Qui voulait d'un deuxième enfant ? Certainement pas moi ! J'en ai déjà assez comme ça !

- Oh alors comme ça Kuroi est devenue un prétexte ?

- Je n'ai jamais prononcé son nom !

- Tu l'insinues !

- Et tu insinues que Maë est un monstre !!

- C'EST un monstre ! Sortie de mes entrailles et venant de ta chaire !

- C'est notre enfant ! Ne parle pas d'elle de la sorte !

- JE VEUX LA TUER ! JAMAIS JE N'AI ETE AUSSI MALHEUREUSE ! COMMENT PEUX-T'ON M'AVOIR DONNE UNE CHOSE PAREIL !?

Kuroi pleurait. Les bruits de verre se brisant résonnaient dans la pièce et Maë hurlait de peur, raclant sa gorge pour essayer de montrer sa terreur. Les doigts de Kuroi se serrèrent. Il était temps. Stop. Plus de tout ça. Il était temps à présent d'en terminer une bonne fois pour toute. Elle se tourna vers sa sœur, lui enlevant doucement la couverture qui était sur elle, la rassurant que tout irait bien.

- Viens, suis-moi on va partir maintenant... Plus de grands bruits.

Maë parût comprendre la phrase et lui fit un énorme sourire, venant lui prendre la main. Kuroi se leva et prit soin d'aider sa sœur pour marcher. Elle éviteraient le hall et passeraient par l'escalier de derrière, qui menait vers le champs de Tournesol. Marcher avec Maë prenait du temps. Elle ne savait pas très bien comment mettre un pied devant l'autre et s'agitait parfois comme un bébé. Elles étaient maintenant arrivés devant cet escaliers, et la mère hurla à en déchirer les tympans.
Kuroi fit passer sa sœur devant elle pour la tenir dans la pente au cas où elle ne louperait une marche. Elles étaient enfin sortis de la maison et marchaient à présent sur l'herbe du jardin. Une chaise traversa soudainement une fenêtre du salon, qui se fracassa en tombant sur le sol. Maë exclama un cri qui ressemblait plus à un "gneeeeuuuu". Kuroi tenta de la faire taire pour éviter de sonner l'alerte aux parents comme quoi Maë serait dehors... Elle se précipita pour emmener sa sœur hors du terrain. Le champs de Tournesol ne devait plus être très loin. On pouvaient voir d'ici les pétales jaunes qui montraient le soleil. Il faisait chaud. La route était à présent sous leurs pied. Plus que quelques mètres et elles pourraient se cacher dans le champ. Maë se sentit attiré par les grandes fleurs et marcha toute seule vers la végétation.
Un bruit assourdissant retentit dans les oreilles de Kuroi. Elle tourna la tête. Une voiture freinait violement dans leurs direction. Les yeux de Kuroi s'écarquillèrent. Son cœur bondit dans sa poitrine et elle échappa un cris qui résonna dans toute la nature. Mais les bruits des pneus crissant sur le goudron étaient plus fort, et Maë eût juste le temps de tomber sur la rive opposé de la route pour échapper à la voiture. Kuroi n'en croyait pas ses yeux. Elle venait d'échapper à la mort juste en tombant par terre. La jeune fille ne savait si elle tremblait de peur ou de bonheur. Mais le bruit de la voiture qui avait décidé de ne pas s'arrêter et de continuer sa route, avait attiré les parents des deux enfants.

- Kuroi !! Que fais-tu dehors ?! Rentre immédiatement dans la maison ![/color]

La jeune fille refusa en hurlant et se mit à courir vers Maë pour aller se cacher dans le champ de Tournesol. La prenant par la main, la petite sœur émit à nouveau un grognement sonore, mais suivit Kuroi, le visage effrayée. Mais à peine étaient-elle arrivée à l'entrée du champs, que Kuroi sentit quelque chose lui prendre fermement le poignet. Elle tourna la tête vivement vers sa mère. Elle ne la lâcherait pas. Son regard était perçant et jamais elle n'avait fixé sa fille comme ça.

- Lâche ce monstre tout de suite Kuroi !!

- C'est ma sœur !

Cria Kuroi en retour. Maë s'extirpa de la main de sa sœur, pour foncer dans le champ de Tournesol. Kuroi paniqua.

- Maë ! Non !!

La mère tira sa fille contre elle et lui hurla dessus.

- C'est de ta faute ! Tout est de ta faute sale vaurienne ! Tu n'aurais jamais dût naître ! Jamais !! Tu es une honte pour notre famille ! C'est à cause de toi que l'AUTRE est née !!! Laisse la aller s'étouffer dans ses fleurs tiens ! Elle ne mérite que ça ! C'est à cause de toi si cette maudite chose est née autiste !

S'en était trop ! Kuroi se sentit brûler de l'intérieur. La haine consumait son âme. Ses entrailles se nouait de l'intérieur. Sa gorge brûlait de rage. Ses yeux n'arrivait même pas à pleurer tellement elle se sentait enragée. Depuis quand était-ce de SA faute ? Sa mère hurlait de plus en plus, continuant d'insulter sa sœur comme s'il ne s'agissait que d'un vulgaire objet. Tout ça était de trop... Elle aurait aimé ne pas être la... Maë... Faites que Maë n'intervienne pas dans la discutions ! Kuroi fixa sa mère. D'une façon agressive. Tout ses membres tremblaient de colère. Elle ne tenait plus sur place.

- Je t'interdis de parler de Maë comme ça Maman !!!

Ce fût le coup fatal.
Kuroi avait mal. Mal à la joue. Sa joue gauche. Elle brûlait. Sa mâchoire lui faisait mal. Sa mère venait de lui donner une violente claque. Il n'y avait plus un mot. Un silence parcourus la route qui était à côté d'elles. Kuroi pensait que ça allait s'arrêter là. Elle tourna la tête vers sa mère, la tête paniqué, les larmes aux yeux. Ne comprenant rien. Elle venait de la frapper !! Kuroi se retrouva par terre. Sa mère lui tirait les cheveux, en la traînant par terre.

- Bouffe le sol ! Tu es la sœur du monstre après tout !! Tout est de ta faute !!!

Kuroi hurlait. Elle hurlait plus que jamais. Sa voix se déraillait complètement. Le ciel commençait à gravement s'assombrir. Elle goûtait la terre de force.

- Ma.... Man !!!!

Kuroi avait du mal à respirer. Ses yeux s'exorbitaient, les larmes coulaient à flot. Elle se redressa alors soudainement, les yeux blancs et hurlant de rage à s'en déchirer les cordes vocales ! Les nuages s'étaient assombries à une vitesse alarmante. On aurait dit qu'un orage allait débouler d'une minute à l'autre. Maë sortit alors du champ de Tournesol, avec une tige mal découpé, toute souriante :

- Kuuu... Krrroiiiiiiii !!! Tuuurrne-sol !!

3 éclairs tombèrent violement autour des 3 protagonistes. De la foudre venait de tomber. 2 autour de Kuroi. Le troisième, venait de s'abattre sur Maë...

Encore un silence. La mère et Kuroi ne bougeaient plus. La jeune fille aux cheveux violet pâle restait paralysée. Elle venait... Elle venait de voir la foudre griller sa sœur devant ses yeux. Elle venait de la tuer sans s'en rendre compte. Kuroi mit du temps, mais elle se traîna vers Maë... Tremblante, elle passa sa main vers la personne, morte sur le coup. Elle était littéralement grillée. Sa peau avait virée au noir. Elle était brûlante. Plus aucun tissus. Ses cheveux avaient disparus... La fleur elle, était juste à côté, en cendre. Les larmes s'arrêtèrent un moment. Ce n'était pas possible. Non... Tout sauf ça... Pas sa sœur ! Kuroi était en état de choc. 5 minutes étaient passés. Les nuages étaient parties. Le soleil était à nouveau la... La jeune fille resta sans voix... La mère aussi... Elle mit du temps à pouvoir retrouver l'usage de la parole. Elle était morte.

- MAËËËËËËËËËËËËËË !!!!!!!!!!!!

- - - - - -

7 ans venaient de s'écouler après ce tragique "accident". Kuroi avait 17 ans... En effet, Kuroi a fait tomber la foudre ce jour là, dût à un excès de sentiments trop intenses. C'est ce jour là que ses pouvoirs se sont manifestés pour la première fois.
En effet, peu après cette épisode, Kuroi c'était retrouvé dans un centre psychiatrique pour adolescent. Sa mère, avait eu tellement peur du comportement de sa fille après la mort de Maë. La jeune fille avait en effet eu un comportement assez violent : elle hurlait pendant son sommeil, cassait tous les objets à sa disposition, ne prononçait plus un mot à par des grognements. Kuroi était tellement dévastée par la mort de sa sœur qu'elle ne voulait plus vivre.
De peur que cela n'empire et qu'elle finisse par devenir comme Maë, sa mère décida de faire interner sa fille.
C'est ainsi qu'elle y passa 7 années. Elle passa clairement ses 7 années à se renfermer sur elle même et à s'enfermer dans les livres. C'était à vrai dire le seul moyen pour elle de s'échapper un peu du monde réel et d'oublier sa sœur.
Malgré toute ses années, Kuroi est devenue quelqu'un de très réservée et elle est devenue très timide à force de rester seule, sans parler à personne dans le centre... Cherchant à toujours s'isoler des autres.

Un soir, alors qu'elle allait dormir, elle sentit un étrange pressentiment. Quelque chose allait changer... Elle partit alors se coucher, gardant un livre qu'elle lirait le lendemain après avoir bien dormie. Mais le lendemain, elle n'était plus là...

A son réveil, Kuroi se sentit confinée... Elle sortie d'une sorte de poche en tissu rigide noir et vit 2 étranges personnages en face d'elle... Kuroi eût d'abord peur, et chercha quelque chose pour se cacher le visage. Ils... Ils faisaient peur... Ils était tous vêtus de noir et lui tendaient une lettre. Quelque peu méfiante, elle la prit et la lus :

Cher descendant,
Tu as été amené ici en raison de tes pouvoirs surnaturels. Tu ne pourras pas quitter ce lieu, ne devra pas essayer de le quitter. Nous avons essayé de recopier autant que possible le monde extérieur d’où tu viens. Nous espérons que tu ne seras pas trop dépaysé. Intègres toi aussi bien que possible dans ce monde où seuls les habitants te seront étrangers. Nous cherchons juste à te protéger et à préserver l’équilibre du monde.

A.

Kuroi fit de gros yeux.. Ses pouvoirs ? Serait-ce..
Les hommes venaient de disparaître, et elle était seule à présent sur cette nouvelle île.


DERRIERE L'ECRAN
• On m'appelle : Kuro
• J'ai : 18 ans
• J'ai connu le forum grâce à : Sasha <3
• Je pense que le forum est : il a l'air grave cool et le contexte me plaît grave *^*
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" :
• J'aimerai ajouter que : Comme pour la plupart je pense je n'ai pas une supra connexion, mais surtout (surtouuut) un ordinateur qui récement me fait un peu des caprices par ci par la u.u Donc bon, sinon j'essaye de me connecter assez réfulièrement ^^



(c) Himitsu no Kii - Awashima


Dernière édition par Kuroi Zetsubo le Mer 17 Fév 2016 - 22:38, édité 4 fois






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kuroi Zetsubo    Lun 15 Fév 2016 - 0:10

Déjà dit sur la CB mais bienvenue à toi ! ^^
Bon courage pour ta fiche et hésite pas pour les qustions :)




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1379

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: Kuroi Zetsubo    Lun 15 Fév 2016 - 11:42

Patchy ♥ ♥ ♥
Owh t'es trop mignonne toi, dommage que tu sois hétéro ce gâchis ~ *PAN* Contente d'avoir de nouveaux disciples dans ma magie, muahaha, on a va tous les dominer !
*se fait tirer par le col hors de la pièce*
Et bienvenuuuuue ! ~ ♪
*se fait claquer la porte*




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 591

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: Kuroi Zetsubo    Lun 15 Fév 2016 - 18:25

Bienvenue mademoiselle ! :D
Tu disposes de deux semaines pour terminer ta présentation.
N'hésites pas à solliciter le staff si tu as besoin de quelque chose ~

Courage,
#J.


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2090

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Kuroi Zetsubo    Mar 16 Fév 2016 - 22:21

Bon courage pour ta fiche ♥
Et bienvenue à toi ♥ ♥






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kuroi Zetsubo    Mer 17 Fév 2016 - 0:33

Merci tout le monde !!! :D Z'êtes supra gentil :3 J'ai quasi finis d'écrire l'histoire et j'espère que tout ira bien :3 Je pense du coup avoir finis la fiche pour demain soir :3 ~






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kuroi Zetsubo    Jeu 18 Fév 2016 - 16:04

Je te valide o/
N'oublie pas, dès à présent, de te recenser, recenser ton avatar et demander un logement ! :)
Si tu as des questions, n'hésites pas !
#J.


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2090

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Kuroi Zetsubo    







Contenu sponsorisé


 

Kuroi Zetsubo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Débuts difficiles... [pv Kuroi]
» La grotte de diamant [ Mission de rang C ]
» Pour mon senseï... [Kuroi Ao]
» Recycler le bois mort [Ao Kuroi]
» Maielle "Mao" Kuroi [À revalider]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hors-RPG :: Archives :: Dossiers Archivés-
TOP